Every Breaking Wave, sur les traces de la jeunesse irlandaise de U2

, par Cyril 6 commentaires

U2 aura donc décidé de ne rien faire normalement pour la promotion de Songs of Innocence. Après avoir raté le clip de The Miracle (of Joey Ramone), celui du nouveau single, Every Breaking Wave, était largement attendu, surtout que Bono n’avait pu participer au tournage.

Finalement, c’est un véritable court-métrage que le groupe vient de sortir. Treize minutes d’une lointaine enfance, éloignée de celle des membres du groupe, mais ancrée dans la réalité de nombreux autres jeunes Irlandais. L’histoire est celle d’une banale histoire d’amour, sauf que celle-ci se déroule en plein conflit entre l’IRA et les forces britanniques. Un mini-film violent, où un garçon, cheveux courts et amateur de punk, et une fille tentent de s’aimer au milieu des décombres.

Rarement le conflit irlandais aura à ce point été présent dans un clip de U2. Si ce thème parcourt l’oeuvre du groupe, cela s’était plus rarement traduit en image. Il aura fallu qu’ils veuillent se tourner vers leur passé pour que cette période apparaisse ainsi dans un «clip». Réalisé par Aoife McArdle, réalisatrice et écrivain irlandaise, cet «essai visuel» permet d’écouter la version album de Every Breaking Wave, une morceau de la version acoustique et deux passages de The Troubles.

Discussions

6 commentaires ont été publiés pour cet article.

wiky

Une claque, vraiment.
Encore une fois U2 me deroute totalement.
J’aime SoI, de la soupe U2 sans aucun doute, mais de la soupe de tres bonne qualité, et je ne me lasse pas d’ecouter encore et encore cet album.
Je lui fais cependant un reproche à cet album, c’est l’absence de revendication clair du groupe.
Comme si U2 devait bailloner Bono pour continuer à exister.
Et c’est selon moi ce qui manque à SoI pour etre un tres grand album, il manque les tripes de Bono. Je frissonne encore en pensant à ce SBS au stade de france, où 95.000 personnes ont repris du Bob Marley, et cette fin magistrale où Bono s’est sorti les tripes.
C’est ça que j’aime dans U2, de la bonne musique qui revendique un idéale.

Et là, alors que tout semble prouver que U2 finit sa carrière tranquillement, alors que Bono ne peut pas nous gratifier de gesticulations ridicules et encore moins de discours idéalistes, c’est à ce moment que U2 nous sort ce clip magistral.

Comme si le groupe assumait d’un coup ses origines violentes, comme si sans Paul Hewson, le discours devenait encore plus violent car terriblement réaliste.

Rien à dire de plus, U2 vient de réaliser et d’assumer une partie de son histoire avec ce clip.
Qui aurait pu le predire à l’ecoute de SoI et à la vue du premier clip ?
Du grand, grand U2, chapeau bas !

Répondre
wiky

Je comprends mieux alors ;)

Répondre
bert

J’aime beaucoup ce court-métrage également, même si on pourrait débattre de l’ambiance et du thème qui finalement n’évoquent pas tant que ça Every Breaking Wave.

Et ça m’amène à une remarque : on le présente ici comme le clip officiel du single mais est-ce vraiment le cas ? U2.com évoque un « film basé sur la chanson réalisé par Aoife McArdle’s », ce qui sous-entend que U2 n’y a pas vraiment participé. La démarche ne me semble pas vraiment celle d’un clip, on est plus proche de Linear, une oeuvre artistique qui utilise des chansons de U2 et non-pas un truc qui pourrait lui être crédité. Je pinaille peut-être…

Répondre
Cyril

Tu ne pinailles pas, ce n’est pas le clip du titre. En revanche, en bon control break qu’ils sont, ils ont bien eu un oeil sur ce projet, en témoigne la présence de Jefferson Hack comme «U2 Creative Director» dans les crédits. Je pense par exemple qu’ils s’y sont plus «impliqués» que sur les courts métrages de Films of Innocence.
En tout cas, n’attendons pas d’autre clip que celui-ci pour EBW.

Répondre
guffanti

Il aura fallu que le leader du groupe se blesse et qu’il décide de faire un clip sans aucun membres du groupe. Au bout de 35 ans enfin un clip a la hauteur de la dimension de U2

Répondre
yeah

Et la version album est quand même largement au dessus de la version acoustique-promo-radio. Vraiment dommage!!

Répondre

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte