Le Joshua Tree Tour débarque enfin en Europe!

, par bert 13 commentaires

Après deux mois à sillonner l’Amérique du Nord, les U2 nous offrent un peu de leur temps précieux pour une grosse dizaine de concerts sur le Vieux Continent.

Il faut savoir reconnaître la générosité et l’humanité là où elles se cachent. Débordés depuis deux ans par l’enregistrement intensif de Songs of Experience, contraints de se prostituer dans une tournée hommage pour exécuter leurs obligations contractuelles avec Live Nation, rien n’obligeait U2 à imposer à leur agenda et à leur promoteur une série de concerts en Europe. Et pourtant, ils seront bien là, à partir de samedi et pour trois longues semaines, de Londres à Bruxelles en passant par Berlin, Dublin et bien sûr Paris. « Nous devions absolument passer par l’Europe » a déclaré Bono, dans un aveu qui en dit long sur l’amour sans concession que porte le groupe à un continent qui leur a tant donné.

Les ingrédients sont réunis pour faire de ces concerts un sommet dans la carrière du groupe. La demande exceptionnelle (qualifiée de « overwhelming » par un communiqué de presse) a déjà fait tomber tous les records dès la mise en vente des billets cet hiver. Les concerts, complets en quelques minutes à peine, ont vu les prix s’envoler au marché noir. Au printemps, c’est une presse mondiale enthousiaste qui a salué l’ouverture de la tournée à Vancouver. Les quatre Irlandais, sur lesquels le temps ne semble pas laisser d’empreinte, ont déboulé sur scène avec un concept à la hauteur du Joshua Tree, un écran gigantesque, et une envie débordante. Pendant ses vingt concerts américains, U2 a joué avec sa setlist comme jamais, enchainant les concerts de près de trois heures, alternant ses plus gros tubes et des pépites méconnues du grand public, jusqu’à intégrer des inédits de son futur album. Le groupe se présente ni plus ni moins avec la promesse de nous offrir leurs concerts les plus aboutis.

C’est l’impatience qui domine à quelques heures de les recevoir sur le sol européen. Le désir brûlant de fêter avec eux ce retour pendant A Sort Of Homecoming, de chanter en choeur sur le trop rare Elevation, d’écouter religieusement la vibrante nouvelle version de One, ou – lorsque les premières notes de The Little Things That Give You Away retentiront – de se tourner vers l’avenir et l’imminent nouvel album qui, comme prévu, sortira cet automne.

Alors un seul mot d’ordre sur ce site : profitons! Profitons de ces moments fabuleux et de la générosité d’un groupe qui depuis toujours donne tout sans compter à son public. Nous serons d’ailleurs dès la semaine prochaine à Berlin pour proposer à nos nombreux lecteurs une revue de concert qui, elle aussi, devrait être au sommet de son art.

Discussions

13 commentaires ont été publiés pour cet article.

Joshua

Bonjour, je transmets une annonce qu’on m’a proposée mais que j’ai déclinée : deux fosses pour paris 1 et deux fosses pour paris 2 sont à vendre. Si jamais quelqu’un est intéressé…

Répondre
cahuete

en tout cas vocalement j ai trouvé bono pas mal sur les vidéos que j ai pu voir de londres avec mention spéciale au snippet heroes sur bad et entrée de concert avec une ambiance plus chaleureuse.

Répondre
joel.d

Bonjour à tous, je vends une place cat 1 à prix coûtant pour le mardi 25 juillet .

Répondre
bertrand

Pourquoi les critiquer quand on va les voir. Je comprend pas. si ça énerve a ce point on n’y va pas .rideau

Répondre
cahuete

ben moi je vais pas les voir cette année pour les raisons bien expliquées dans cet article.

Répondre
Cahuete

Ah tiens l article a vexe certains fans. Dommage de ne pas se rendre compte que c est plutot le groupe qui se fout de notre gueule

Répondre
bertrand

c’est clair surtout que nous serons tous en fosse les 25 et 26 juillet prochain et que aurons patienté 3h avant. alors oui profitons!!!

Répondre
yeah

Tous sauf moi :).

Hors de question de cautionner cette mascarade par un achat de billet. Je considère que c’est le plus mauvais tour du groupe depuis le début de sa carrière.

Répondre
Edgy

Encore un article bien con… les gars, vous forcez pas… si vous n’aimez pas U2, perdez plus votre temps à déverser votre bile que de toutes façons plus personne ne lit, à moins de tomber par hasard dessus !

Répondre
yeah

Et ne te force pas à commenter…
Ou alors donne ton point de vue.

Répondre
bertrand

super article vraiment . c’est exactement le ton de ce futur leg européen. obliger les fans a payer leurs places ,quelle honte! quel travail est rémunéré aujourd’hui ?en plus on va se forcer a aller au sdf , deux fois pour certains, c’est une aberration sans nom. mais combien de temps devrons nous supporter U2 . bono nous oblige a prendre du temps pendant l’ete pour aller a paris,quelle corvée . alors oui profitons !!!

Répondre
cahuete

ahahah genial l article !

Répondre
Ipwt

Et tout ca avec une incroyable politique tarifaire en cohérence avec les idéaux des paddies : gratuité pour les – de 12 ans, un tiers du stade à 35 euros, et cette surprise mémorable pour les fans de la première heure inscrits sur l’incontournable référence U2.com : 50 % de réduction pour les fans abonnés depuis 5 ans et plus !

Répondre

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte