U2 à Dublin : les fans sauvent la mise

, par PopElevation 90 commentaires

9 Mars 2009, annonce de la tournée : U2 donne rendez vous à ses fans chez eux, à Dublin, précisément dans le « north side of Dublin » comme Bono aime le rappeler depuis près de 30 ans maintenant.

Pour beaucoup d’entre nous, on entoure deux dates dans le calendrier de la tournée : celle(s) de notre ville ou pays et celle(s) de Dublin. En effet, même sans faire le déplacement en terres irlandaises, on s’attend toujours à ce qu’il s’y produise quelque chose de spécial. En ce qui me concerne, j’ai décidé de franchir le pas pour ce u2360 et de faire le pèlerinage pour les « Dublin 2 et 3 ».

Quelles bonnes raisons de croire que U2 nous prépare quelque chose de spécial ? J’entends : quelles bonnes raisons rationnelles de croire cela ? J’en avais trois. La première, je viens de le l’écrire : c’est la Terre Sainte de Dublin. La deuxième : il s’agit de la seule ville de la tournée à accueillir trois dates et en 2005, les deux villes ayant accueilli trois dates, Amsterdam et Dublin (les concerts américains évoluant définitivement dans une catégorie à part), ont été servies, et même presque rincées. Justement, Amsterdam, parlons-en car il s’agit de la troisième raison. Les deux concerts amstellodamois du u2360 produits quelques jours plus tôt on été l’occasion pour U2 de varier les plaisir avec quelques valeurs sûres live comme Bad, Until ou le très rehearsalé Elevation. C’est donc en toute confiance que je m’envolai pour l’Irlande.

Première impression de Dublin à l’atterrissage : on ne met que très peu de temps à comprendre que U2 est l’évènement du week end. Entre les fans étrangers de tous pays arborant fièrement leurs tshirts dans la ville comme des supporters de foot le jour d’une finale ; ou les barmans et commerçants vous demandant si vous êtes là aussi pour U2, pas de doute possible, on n’est pas à Nice.

Le matin de « Dublin 2 », je passe récupérer mes places en fosse et soulagement pour moi après les concerts parisiens : une attente organisée, gérée de façon très pro par le staff du stade. L’attente s’est donc passée dans la bonne humeur et l’assurance de ne prétendre ni à plus, ni à moins que la place que l’on mérite. Cela a été aussi l’occasion d’apprendre par des fans présents la veille que « Dublin 1 » avait eu quelques modifications dans la setlist et qu’il fallait très certainement compter ce soir avec une setlist classique et sans surprises.

Adam Clayton et The Edge sur scène à Croke Park

Après les toujours aussi redoutables Kaiser Chiefs et les bien nommés Republic of Loose, U2 entre sur scène comme à son habitude. Breathe est interprété sauvagement et efficacement par Bono comme pour annoncer que U2 est bien là, chez lui, prêt à en découdre avec ses fidèles. Très vite, on se rend compte que la voix de Bono est rauque, toussante, mais la puissance est là, tant mieux ! Le show se déroule, et on commence à sentir le souffle chaud de la setlist classique dans la nuque ! Pas de bol pour les fans d’Elevation comme moi. En revanche, ils n’ont pas oublié de jouer Unknown Caller, chanson qui prend toute sa dimension dans un stade enclin à crier et à chanter. Ce fut le cas ce soir là, et la pluie qui commença à tomber n’a pas découragé les fans venus du monde entier (pour preuves, les différents drapeaux nationaux qui flottaient ce soir là sur Croke Park). U2 déroule, U2 assure, Bono sort les vieilles recettes pour montrer que le public est génial, que la communion est grande, que l’Irlande est le meilleur endroit pour voir U2 mais…U2 est attendu au tournant dans deux jours. Le concert aussitôt terminé, les fans aux alentours du stade et le soir dans les pubs ne parlent désormais que du « Dublin 3 ». Betwin aurait presque pu l’intégrer dans sa liste de pari tant le sujet était sur toutes les lèvres !

Je connais U2, je connais l’escroquerie du « tout peut arriver » récemment relatée ici-même, je me souviens aussi des propos de Edge sur la flexibilité de la setlist. Néanmoins, je garde la foi. Une foi somme toute mesurée puisque contrairement à beaucoup, je ne m’attendais pas à me délecter de Stand Up, de Discothèque et cet insignifiant Drowning Man que tous les fans psychotiques de 40 ans nous sortent à chaque fin de conversation. Et ce n’est pas la répétition dans l’après-midi de ce titre qui les fera taire ! Bien au contraire, on m’en a encore reparlé dans l’avion du retour !

Le tant attendu « Dublin 3 » commence et premier constat : la voix de Bono est toujours aussi rauque, enrouée mais comme pour le précédent concert, ça n’altère en rien sa (relative) puissance. Beautiful Day se termine et le public avisé de fans retient son souffle pour…Elevation ? Discothèque ou peut être Drowing Man ? Perdu, ce sera New Year’s Day qu’on ne peut que déplorer ! Non pas pour le magistral standard live qu’il constitue et qui n’a pas dérogé à sa réputation ce soir là, mais plutôt pour la ridicule mise en scène de nos amis polonais qui depuis 2001 nous balancent sur scène le drapeau de leur pays… Au niveau de la spontanéité et de l’originalité, U2 a de la concurrence visiblement. Mais Bono, grand seigneur, joue le jeu de prendre le bout de tissu et de l’afficher sur scène, peut être en guise de sympathie à la forte minorité polonaise du pays ? Comme à Berlin, Stay retentit et l’angoisse des fans semble se lever…mais elle fera vite place à la frustration car les titres s’enchaînent et seul Bad fait figure de nouvelle surprise… Pas de Drowning Man, pas d’ultime rappel et surtout, pas de concert exceptionnel par sa setlist. U2 l’a joué petits bras et a mangé la feuille de match en offrant un concert certes de bonne facture, mais très en deçà des attentes…

Je repars tout de même conquis de ces deux concerts, surtout pour l’ambiance dans le stade. Entendre un discret In A Little While repris par tout le public comme un One ou un Sunday Bloody Sunday, ça fait tout de même quelque chose… Et la première chose qu’on se dit à l’issue de ces représentations, c’est bien : pourquoi avoir attendu 2009 pour vivre ça ? Ah non, ce serait plutôt la deuxième question. La première restant définitivement : à quoi sert le catwalk sur cette tournée ?

Discussions

90 commentaires ont été publiés pour cet article.

Likeasong

N’en choisir que 10… Mission impossible pour moi!

Répondre
stray-cat-blues

@marco,
mes 10 chansons:
1. Zoo Station
2. Seconds
3. Stay
4. Dirty Day
5. Stories For Boys
6. Out Of Control
7. Breathe
8. The Fly
9. The Electric Co
10. Love Is Blindness

Répondre
lasnoop

Pascal : Milan c’était pas 35 euros aussi ? J’me souviens plus ;_)

Likeasong : je partage ton avis. C’est vrai que c’est agréable de pouvoir partager ses impressions et discuter avec d’autres fans. J’ai pu rencontrer pas mal de fans grâce à internet et ça, c’est magique aussi :)

Répondre
Likeasong

Je n’adhère pas toujours à ce qui est écrit sur U2france, mais une chose est certaine, cet article est parfait et met en évidence une vérité, il n’est pas agressif ni très critique, il est purement descriptif… autre époque, autres habitudes… J’ai assisté à mon 1er concert de U2 en 84 (et oui, je serai bientôt quadra mais pas accro à Drownig Man pour autant), je n’ai pas raté une seule tournée depuis lors, j’ai vécu ces concerts du début comme Steph les décrit, je les vis maintenant d’une autre façon, je ne m’informe pas trop avant d’y aller mais j’apprécie énormément de pouvoir partager sur le net le plaisir vécu (car il est toujours intense, même lorsqu’il s’agit du 3e live d’une même tournée) avec tous ces autres fans à travers le monde… Et je crois que ma passion ne m’aveugle pas, car je sais que rien n’est jamais parfait… L’essentiel, c’est quand la musique te prend aux tripes, que demander de plus? Encore et encore, évidemment!

Répondre
bouba

par contre je trouve ca scandaleux d obliger le groupe de monter sur scen a 21h et boucler a 23 h pour des raisons de bruits ou autres que j ignorent…resultats il faut attendre 22h au moins pour avoir la nuit complete et profiter des lumieres, le concert commence en plein jour, c est un peu nul surtour que la haut il fait jour tard l’été

Répondre
Shimra

On ne peut raisonnablement pas demander à U2 de changer complètement de setlist tous les soirs, il y a déja 33 titres différents qui ont été joués sur la tournée (en 16 concerts) avec un noyau dur de 17 chansons (ce qui fait tout de même 5 ou 6 chansons qui varient à chaque concert ou presque).

Alors certes on peut se dire que pour dublin, il devait y avoir des surprises…Mais malgré tout il y en a eu, vu que tout le monde en attendait une et que ça n’a pas eu lieu :P

Concernant l’article de steph sur U2France, je ne suis pas d’accord avec son analyse, j’ai beau avoir suivi tout le début de la tournée sur internet, setlist, vidéos, bootleg et autre, le plaisir lors du seul concert que j’ai fait n’en a pas souffert. Alors c’est sûr que pour l’effet de surprise c’est loupé mais un concert de U2 ça se vit avant tout, on a beau tout savoir, finalement on ne sait rien tant qu’on n’y est pas !

@popelevation : concernant la remarque sur le contenu des autres sites dédiés à U2 (dont je fait partie), il y a certes des articles, discussions concernant des sujets futiles, inutiles et inintéressant au possible mais pas que ça, réduire les autres sites à ce genre de discussion c’est vraiment très réducteur…

Répondre
MisterMacPhisto

Je croyais les choses apaisés entre nos sites respectifs à moins que ce ne soit personnel… ;)
Me concernant, je n’irais pas jusqu’à dire que le web a tué U2 mais quand même, reconnaissons que l’effet de surprise en a pris un sacré coup. Le nouvel album a été découvert pas la quasi-totalité de la communauté avant même sa sortie. Les setlists habituelles sont connues par chacun des spectacteurs présent pour l’occasion. Et nos sites (sucking, achtung, u2france) avons notre part de responsabilité.

Les choses vont (trop) vite, c’est le web, c’est le monde actuel qui veut cela. La liberté de ton est apparemment une chose commune à nos sites donc sachons faire notre auto-critique. On veut donner de l’info pour ne jamais lasser l’utilisateur mais on ne connait pas les limites et de toutes manières, si on décide de ne pas publier un spoiler, l’autre site d’en face le fera. C’est un cercle vicieux et aujourd’hui, les médias tournent comme ça.

Le web n’a peut être pas tué U2 mais aujourd’hui, U2 c’est comme un cadeau sans papier d’emballage. Si le web avait eu cette importance au début des années 90, je pense qu’Achtung Baby n’aurait pas eu le même impact sur les fans ;)

Répondre
Pascal

Milan 30 €, c’est ça Titia?
ce sont les casquettes qui sont passés de 20 à 25 entre Barcelone et Milan,
ah le business…

Répondre
nico

à barcelone 30 euros
paris 35 euros
nice 30 euros ( je crois)
dublin 25 euros

Répondre
lasnoop

Je confirme que tous les T-shirts « officiels » à Dublin étaient à 25 euros … la file d’attente pour accéder au stand était bientôt aussi longue que celle pour accéder à la pré-fosse ;-)

Répondre
juju

+ 1 pour Frolik.
Popelevation, c’est bien beau de nous pondre de belles analyses (que je partage, notamment sur l’escoquerie du tout peut arriver) mais placer cette petite (et énième, et tout à fait hors de propos ) référence à Nice, ça commence sérieusement à me lasser.
Et ta rectification concernant les « nevrotiques »de 40 ans ne rattrape pas ton dérapage. Chacun vit sa passion pour la musique de U2 à sa façon, nulle place pour le jugement ou le cynisme… Tu en as marre d’entendre parler de Drowning man ? oui, comme d’autres en on marre qu’on leur rabatte les oreilles de Pop ou de Zooropa (ce n’est pas mon cas), voire d’Electrical Storm… Coexist et Respect.

Répondre
ipwt

Petite remarque sur Dublin : les tee-shirts au prix de 35 € à Paris n’étaient-ils pas « bradés » à 25 € en terre irlandaise ??? Je suis passé assez vite devant les boutiques mais c’est bien ce qu’il m’a semblé voir !…

Répondre
Marco

@pedro
C’est pulp qui a lancé l’idée et antho qui propose un post dédié pour éviter le bazar… Mais ta liste vaut le détour…

Répondre
pedro

marco – ok je me lance dans cet exercice si tentant. donc si je devais choisir 10 chansons pour etre interprétées en live la setlist serait dans l’ordre de ce mini concert idéal:

1) Zooropa
2) The Fly
3) Hold me thrill me
4) Crazy tonight (n’importe quelle version)
5) Staring at the sun (idem meme si la version non-acoustique n’a jamais été entendue?)
6) Electrical Storm
7) Streets (eh oui la seule sur-entendue mais dont je pense on ne peut se passer en live)
8) Lemon
9) Breathe
10) Playboy mansion

Répondre
Marco

Oups… fais beaucoup de fautes… Sorry !!

Répondre
Marco

(Hors sujet… me laisserai aussi tenté par un post « vos 10 chansons… », exercice assez inutile mais peut-être assez rigolo… et une occasion de revisité le repertoire hallucinant du groupe…)

Répondre
antho

Pulp ton idée des 10 chansons est pas mal, mais je trouve déjà que c’est un beau bordel dans les réactions a l’article de popelevation, alors je signerais bien pour un nouveau post..
Donc a bon lecteur… ;o)

Moi sunday je l’ai toujours eu, et jamais je n’ai voulu l’avoir. C’est con juste au moment ou je peux enfin aller voir des concerts de U2 hop ils la remettent. lol Mais bon je considère que ça fait partie du folklore, des incontournables..

Sinon pour renfoncer le clou sur le coté exceptionnel de Dublin… quelqu’un a parlé des concerts de 89. Je suis retombé sur les boots et les set lists depuis.. et je n’ai pas cru voir qqchose de vraiment exceptionnel.. ce qui est peut etre un peu dommage, c’est que depuis le vertigo tour, l’irlande n’est plus qu’une date entre d’autres, et non pas la fin d’un leg… D’ailleurs on en a maintenant attaqué la seconde moitié…

Répondre
frolik

je me suis arrêté a « pas de doute possible, on n’est pas à Nice. »

Répondre
actarus

Biensur ceux qui se prennent un retour de flamme c’est bien la mafia qui perd son monopole sur la distibution des lives (haha). La Madonna qui est l’artiste la plus pirate ne s’en plaint pas elle. Mon meilleur ami qui partage l’amour de U2 depuis son plus jeune age comme nous tous est venu au 360 sans rien savoir de la playlist ni de la scene .. tout ca pour dire qu’il faut pas qu’on nous la fasse .. a bon entendeur

Répondre
actarus

Ou est le probleme que les fans se retrouvent a partager et vehiculer leur amour via internet. L’idee est plutot sympathique. Tout ca se fait au nom de l’ amour.. In the name of love What more blablabla blabla

Répondre
guffanti

@fabou : de dire que U2 se « stonise » t’y vas un peu fort. Ils ont jouer quand méme 7 titres du dernier album 12 ou 13 des trois derniers album en dates sans compter UF et « ultra violet » qui n’ont plus été jouer depuis 20 ans ou plus!! ce qui nous fait 15 titres sur 23 qui ne font pas « best off »

Répondre
fabou

yeah : on est d’accord.

pour moi, la raison est simple et a déjà été signalée : sur 90.000 personnes dans un stade, la plupart préfère entendre With or Without You, Sunday ou One que The Refugee ou I threw a brick threw a window.

On peut le déplorer, mais c’est comme ça. Pour info, au concert d’un groupe dont les initiales sont D et M, on m’a dit texto « le concert m’a déçu car il y avait TROP de nouvelles chansons » -le trop en question étant six titres du nouvel album (sur 12) sur une setlist de 21 titres ! Le summum étant Radiohead à Nîmes où un bouffon a trouvé le moyen de dire que le concert était nul car il n’y avait pas eu Creep !

Bref, U2 est en train de « stoniser », c’est à dire donner des concerts en stade (de grande qualité) qui doivent être du best-of pour contenter la majeure partie du public, et pas des anciens titres que personne ne connaît ni des nouvelles qui font chier toute cette majeure partie (quelle que soit leur qualité). D’où au passage des albums moyens puisque personne n’en veut sur scène et que désormais, en plus, plus personne ne les achète !

Conclusion : U2 est aujourd’hui trop « grand public » pour se permettre ce que tu souhaites, contrairement à un Springsteen dont le public est plus connaisseur.

Concernant Sunday, elle avait été jouée quelque fois lors du Zoo TV et pour le Pop Mart, elle avait rejouée la première fois à Sarajevo (lieu symbolique) avant de l’être en effet ici ou là, notamment en Amérique du Sud. Mais là encore, je me souviens que bcp de gens s’en étaient offusqués.

Répondre
yeah

oui, mais elle était de temps en temps jouée par Edge en solo

Répondre
guffanti

@yeah : sunday avais disparu de leur setlist principale pendant le zoo tv mais également pendant le popmartour je les avais vu 3 fois en 97 a Rotterdam,Cologne et Paris « sunday » na jamais été joué. En fait elle et réellement réapparu en 2001

Répondre
yeah

@fabou

C’est inquantifiable, bien qu’il y ait sûrement plus de pro-sunday que d’anti. Mais quand bien même, au nom de quoi le groupe ne doit-il pas faire des coupes franches dans ses classiques? Qu’est-ce qui justifie que les types après 30 ans de carrière ne s’appuient que sur les 20-25 mêmes morceaux (nouveautés mises à part)? Sunday a bien disparu pendant le Zoo au nom de je ne sais quel argument politico-foireux de Bono!! Pourquoi cela ne serait-il plus le cas?

Répondre
jeremy

Bono apparemment va militer pour la loi Hadopi.

Franchement vous vous prenez la tete pour rien , internet permet de connaitre bcp plus de choses sur notre groupe et l effet de rarete et de surprises est moindre c est tout.

et ca c est en partie de notre faute .

enfin U2 fait pas de concert pour les fans seulement et pleurer pour n avoir pas drowning man quand on a un new years day je crosi que peu peuvent comprendre.

Répondre
pulp

Un truc qui serait interressant c’est que chacun fasse sa setlist préférée limitée à 10 morceaux.
Je suis d’accord que nous avons déjà vu ce topic dans beaucoup de forums; mais tout ça pour dire, (sans défendre U2 car je suis moi aussi déçu, après 5 tournées consécutives d’avoir tjrs les mm nanards) que U2 ne pourras JAMAIS jouer ce que chaque fan attend.
1. Breathe
2. Seconds
3. Party girl
4. God part II
5. Exit
6. Love and Peace
7. The first time
8. Drawning man
9. Please
10. 40 en entier avec Adam à la grate

Répondre
popelevation

Ben écrire un article en disant qu’avoir le net permet de savoir à l’avance à quelle sauce on va être mangé, pour moi, c’est pas de l’intelligence c’est de l’enfoncement de portes ouvertes, rien de plus ;)

Après je te rejoins complètement Marco.

Je comprends pas l’acharnement contre Sucking (dont je ne fais absolument pas partie). On peut y lire des articles de fond intelligents (je ne parle pas de ma modeste revue) où il y a une critique, un recul, une hauteur de vue sur des thèmes pertinents : RED, le groupe face à ses contradictions, etc.

Le jour où on lira des articles sur la voix de Bono, les avortons que Bono fait monter sur scène, l’incompétence du couturier de Bono, Comment aller à Eze / mode d’emploi ou que je sais-je, là je foutrais le camp d’ici. Ca peut faire rire mais c’est le strict contenu d’autres sites consacrés au groupe.

On ne peut que se féliciter qu’un tel site existe.

Répondre
fabou

je cite « yeah » : « Il est certain que celui ou celle qui ne les a jamais vus est content d’entendre un bon Sunday des familles, mais les autres en ont ras la casquette. Et en trente ans de carrière, ce phénomène est inévitable, et c’est à eux d’en prendre la mesure ».

d’où la question : sur 90.000 personnes présentes au sdf, combien en ont ras la casquette de Sunday, Streets, Pride ou With or without you ?

Répondre
Marco

Vu ou plutôt « lu » les réactions plutôt négative, je viens de relire l’article de Steph en me disant : « mais mince,je reste poli :), je l’ai mal lu ou quoi ? »…
Alors oui, ce texte à des aspects un peu excessifs et péjoratifs, mais il développe un fond qui me semble tout de même intelligent. A savoir que les systèmes d’information modernes, qu’il ne s’agit pas de renier, grignotte une partie de la magie du spectacle… A la sortie de mon unique concert le 15 juillet (c’était où déjà ?…), dans la multitude des impressions qui m’habitaient, il y avait cette sensation d’être passé à côté du plaisir de la surprise. Merveilleux moment, oui, mais ce petit regret de ne pas avoir résisté, comme beaucoup ont su le faire, à la tentation de savoir !
… Ceci dit, je rejoins également ceux qui regrettent que le groupe ne fasse pas l’effort de prendre la mesure de ces évolutions… Est-ce un choix ? Y a t-il des contraintes que nous ne connaîssons pas ? Aurons nous une réponse ? J’en doute un peu !!
Ou bien… aurons nous une toute autre vision des choses lorsque la tournée sera finie ?
A suivre… sur internet… :-)

Répondre
popelevation

yes! car U2 a toujours joué ce jeu!
Je m’étonne donc que l’auteur de l’article u2france, autocongratulé fan depuis 25 ans, ne s’en émeuve pas!

Répondre
yeah

la chance du gars qui a fait les 4 dublin de 89 c’est que les sets étaient réellement diffrérents sur les quatres soirs.

Répondre
popelevation

En 1993, le mec qui s’est fait les 4 London, il avait pas le net et pourtant il avait les mêmes attentes de changement…De même pour le mec qui s’est fait les 4 Dublin du Lovetown Tour.

Faut arrêter les théories sur l’infobésité…bientôt U2france écrira que l’ADSL a tué la magie de se faire entuber pour un bootleg à 400 balles dans une convention du disque.

Répondre
yeah

Personne ne nie le bouleversement lié à internet, mais c’est un débat de fan avant tout. Et en tant que fan, on les a vus plusieurs fois (6 fois pour moi), on possède tout le matériel audio et vidéo officiel, ainsi qu’un grande quantité de matériel non-officiel, et sans consommer du u2 jusqu’à la nausée, on ne peut nier l’évidence:
-certains titres sont usés jusqu’à la corde et n’ont plus leur place dans les sets, et d’autres sont littéralement enterrés pour un durée inconnue.

C’est le noeud du problème, pas de connaître les set à l’avance, la scène ou les costumes de Bono.
Il est certain que celui ou celle qui ne les a jamais vus est content d’entendre un bon Sunday des familles, mais les autres en ont ras la casquette. Et en trente ans de carrière, ce phénomène est inévitable, et c’est à eux d’en prendre la mesure.

Répondre
Marco

Ou alors, comme moi… une fois tous les 10 ans et là… ils vous arrachent les larmes des yeux… setlist « magique » ou pas !! :-)

Répondre
pulp

The preacher je viens de lire ton post du 29 juillet et je suis entièrement d’accord avec toi concernant la règle des 3 tiers.
Surtout que l’on s’en foutrait même un peu si les chansons n’étaient pas super léchées et parfaites.
Ce que l’on veut c’est du bon vieux U2 qui claque…
C’est pas comme s’ils avaient sorti 2 albums seulement!!!

En revanche je pense que internet change beaucoup de choses.
Avant internet tu allais voir ton concert; U2 jouait sa setlist tu ressortais et tu avais l’impression d’avoir eu le meilleur concert.
Une fois de plus « ils » n’ont pas su gérer le virage internet sauf pour l’aspect marketing où là ils sont très fort!!!!

Répondre
The Preacher°

exactement Pulp. On devrait ne ls voir qu’une fois mais … pendant 2 h 30 à 3h !

;-)

Répondre
lordnicolas!

Dommage de ne retenir que ça sur 2 concerts Dublinois…

Répondre
pulp

En conclusion, j’étais à Dublin 1 et c’était quand même le meilleur concert des 3….
Désolé pour les autres.
Concernant la discussion sur la set list ça fait quand même au moins 2 fois qu’ils nous font le même coup (cf tournée Vertigo: Paris 1 et 2 qui étaient rigoureusement les même mise à part Out of control lors de Paris2).
Il faut juste le savoir c’est tout.
U2 se voit 1 fois par tournée sinon on sait qu’il y aura beaucoup de redondance..

Répondre
Pascal

Taratata tout cela ;)!
Vous vouliez des concerts hors normes où U2 sort des sentiers battus et se lache ??
C’était à MILANO :-) Stand by me, stand by me…

Répondre
bibi !

Je suis plutôt d’accord sur le fait que l’article u2france ne soit pas du niveau des articles lus ici, mais sur le fond, je suis de leur avis.
Tous les avis sont respectables, et même si ils n’ont pas la chance d’avoir votre aisance d’écriture et capacité d’analyse :p ça reste pour le moment et pour ma part le meilleur article de cette tournée ;)

À lire critiques sur critiques, on en oublierait presque que u2 n’avait pas sorti d’album avec une âme depuis pop, que bono a de nouveau une voix (pour le moment), que The Claw est une scène digne de ce nom, qu’ils débutent le concert avec 4 titres du dernier album, qu’ils rejouent UF et UV (si ça fait pas plaisir aux fans ça !), qu’ils ne jouent pas pour 90 000 spectateurs fans de chez fans qui font la tournée avec eux …. et tout ça à 50 balais avec 30 années de carrière derrière eux. Cette grosse machine commerciale me plait !

Ah ouais, moi je voudrais pour Cardiff : Bad (mais la version Jackson!), joué avant no line, avec un snipped de Lorie, sinon je serai déçu, car après en avoir vu 5, j’attends ma surprise :D

Je respecte le style du site même si je ne suis pas fan, je lis parfois les articles, et je pense que vous vous gâchez une énorme part de plaisir à voir ce groupe en concert à en attendre toujours plus.
L&P

PS : Vous m’avez déçu pour le coup avec votre implication dans l’opération « lancement de fluos sur la gueule de Bono » ;)

Répondre
actarus

dire que c’est dans 2 soirs

Répondre
guffanti

un dernier petit mot avant d’aller dormir! @popelevation bravo pour ton dernier commentaires pour tes excuses et ton explications sur le mot « psychotiques ». Je t’avais donc un peu égratigné en te traitant d’immature,force et de constater que finalement ton dernier commentaires prouve le contraire. Sachons reconnaître nos erreurs. Quand a ton article, je le redit pour la 3ème fois il et bon,très pertinent mais juste. D’ailleurs faire autant parler 44 réactions a ce jour prouve qu’on soit d’accord ou pas qu’il et intéressant car il met le doigt la ou sa fait mal pour les fans de U2 que nous sommes.

Répondre
The Preacher°

J’en profite pour rappeler les grands principes défendus par l »ordre du degré celsius :
– la foi non complaisante en U2
– l’amour des belles lettres
– le gout du second degré (celsius !)
– la fin du tour de France cycliste !

;-)

Répondre
antho

popelevation fais attention de ne pas te mettre a dos les nicéens de 40 ans ^ ^

Sinon l’article de U2france est interessant dans le sens qu’il montre comment les concerts se passaient quand les vieux etaient jeunes.. ;o) De la a en deduire que le net a tué U2 faut vivre avec son temps U2 comme tout autre.. je l’avais deja dit : difficile de comprendre pourquoi U2 n’a jamais cherché a interragir avec les fans sur les concerts (excepté pour les pré ventes)
On voit aussi que le redacteur traine souvent ici lol

Mis a part ca, je suis peut etre le seul mais voila, pour moi Dublin, excepté que ce soit la ville d’origine n’a rien d’un site de pelerinage…Ok ils sont irlandais, ok parce qu’il y a eu sunday bloody sunday et j’en passe .. Mais concernant l’identité irlandaise en tant que telle bof… Meme quand je vois le terme paddies sur ce site ca me fait sourire.. En même temps ca brouille les cartes quand tu as un bono qui est citoyen du monde.. ;o)
Et puis ca doit peut etre venir du fait que je viens plutot de la « 2è décennie », plus « universelle » que de la première..
Bref, je ne m’attendais pas a ce que ces dates sortent reelement de l’ordinaire…

Répondre
The Preacher°

A mon tour de venir au secours de mon jeune apprenti, popelevation … Je viens de lire l’article de U2France. Et il me flatte. En effet, quand je lis les éloges sur cette revue, je n’ose imaginer les louanges que vous m’adresserez en lisant les miennes ! Car sur l’écriture, je rejoins popelevation : c’est très limité ! Un peu de style que diable ! Mais bon… N’est pas The Preacher° qui veut…

Passons sur la forme. Venons en au fond :
Ainsi, Internet serait la cause de tous nos maux ? Etrange appréciation. Personnellement, je pensais que c’était simplement les setlist redondantes de tournées en tournées. Car soyons clair : ce n’est pas parce que j’ai LU que U2 chantait la même set list de tournées en tournées et de concerts en concerts qu’il peut m’arriver d’être déçu. C’est parce que U2 CHANTE la même set list de tournées en tournées et de concerts en concert qu’il peut m’arriver d’être déçu.
Et si je lisais que cette année, U2 faisait des concerts de 2H30 à 3H à l’instar d’un Springsteen, appliquant ma fameuse règle des trois tiers (1/3 de nouveauté, 1/3 de standard, 1/3 de trésors enfouis), je n’en serais que plus impatient de découvrir de concerts en concerts les set list, et ces nouveaux titres joués ! Car il est simplement hallucinant, au dela du fait que U2 continuer à répéter des titres qu’ils ne jouent pas (?), que de nombreux titres extraordinaires ne se soient jamais ou quasi jamais vus donner leur chance en live : Acrobat, Drowning man, Tomorrow, God Part2, Hawkmoon, Heartland, Please. Tandis que pendant ce temps la, ils trouvent le moyen de nous resservir le couvert avec NYD jusqu’à l’overdose !

Pour le reste, je rejoins bert dans la défense de popelevation : pour par ailleurs m’en être entretenu avec lui, il a été emballé par ses différents concerts (et il l’exprime assez clairement je crois), et était tout en joie de faire le voyage pour Dublin, ville manifestement chargée de sens pour entendre U2. Quant à ses propos sur les quadras, dont je suis presque, je lui ai collé deux claques virtuelles en lui rappelant au passage que Drowning Man est un grand titre et on en parle déjà plus !

Etre fan, aimer U2, ce n’est pas à mes yeux les aduler quoi qu’ils fassent, où qu’ils aillent et applaudir des deux mains en criant au chef d’oeuvre quand un Dublin 3 révèle l’incroyable surprise d’une interprêtation de New Year’s Day ou Mysterious Ways !

Vous aimez les amis complaisants vous ?

Répondre
actarus

Peut etre il y a t i l un rapport/opposition a faire avec Breathe The people we meet
Will not be drowned out
Breathe now
Yeah, yeah

Répondre
Carlos

Ah enfin un qui ose écrire dans son article que drowning man ne casse pas trois pattes a un canard!
Je suis entrain d’écouter cette chanson, mais quelle catastrophe, le son est usé, il n’y a rien de mélodique et les paroles… Eh bien, il n’y en a pas finalement, hold on, hold on, take my hand… C’est plat a mourrir!

Répondre
actarus

U2 aime Nice. Je preferais que ce soit Paris mais bon c’est comme ca.

Répondre
popelevation

Bon j’ai lu tous les messages avec attention et respect.

Avant tout, je présente mes excuses aux fans quadra qui se sont sentis insultés, je voulais juste faire un bon mot…

Ensuite, je vous remercie de vos avis constructifs et très sincèrement, je pense qu’il faut un peu dépassionner le débat et s’en tenir aux écrits, à mes écrits. J’ai tout de même écrit noir sur blanc que j’ai beaucoup apprécié les concerts et la communion, le brassage ethnique, etc. En cela, je suis sur la même longueur d’ondes que certains qui ici me tombent à bras raccourcis.

Enfin, j’ai lu l’article de U2france et au risque de vous paraître désagréable et un très méchant « suckingien », pour moi, c’est du même niveau d’analyse qu’un étudiant en communication de 3e zone. Il faut bien comprendre que quand on va à Dublin, on se fait 2 ou 3 concerts (regardez autour de nous, vous verrez), en cela, on attend des surprises sur ces 3 shows et U2 le sait puisqu’il a longtemps joué le jeu! Alors jouer le Dominique Wolton du dimanche matin en nous expliquant que Twitter et le net a tué la magie de U2, c’est peu léger…

Répondre
yeah

ah bon je croyais que c’était à Nice

Répondre
actarus

Perso je trouve cette petite reflexion tres instructive. Si il y a un pelerinage oui il est a Dublin.

Répondre
popelevation

Bonsoir,

Je n’ai fait que survoler les premières réactions, j’y reviendrai plus tard.

Je n’ai pas lu l’article de U2france, mais pour ce qui est du mien, je ne suis pas un fan blasé, aigris ou que sais-je. J’ai fait l’effort d’aller à Dublin car pour moi c’est comme aller à la Mecque, Compostelle, Fatima ou Lourdes ou que sais-je ;) J’avais des attentes (et moins que beaucoup d’autres) et je constate simplement que les fans de U2 ont foutu un KO à leur groupe comme à la grande époque de Tyson.

Pour ce qui est du mot « psychotique », si vous n’avez que ça à en retenir, c’est que mon article est excellent tant sur le fond que sur la forum, dès lors, je m’en félicite! Blague à part…quand j’utilise le mot psychotique c’est simplement que j’ai passé le week end à discuter avec des fans du monde entier (quadra pour beaucoup) qui vivaient dans leur monde, hors de la réalité, croyant que U2 pourrait jouer Drowing Man comme ça.

En fait, je crois que j’ai fait une belle boulette et que j’aurais du utiliser « névrotique », car la monomanie et la névrose obsessionnelle ne sont en effet pas du tout des psychoses…

A bientôt et merci de m’avoir lu, ça me fait plaisir, que vous soyez contents ou pas.

Répondre
actarus

…for Auld Lang Syne
We’ll take a cup of kindness yet
For the sake of Auld Lang Syne

Répondre
actarus

dire qu’il faut attendre 2 soirs

Répondre
Cyril

Je rappelle à ceux qui s’égarent, que notre critique tient uniquement aux choix de la setlist pour le troisième concert dublinois. Jusqu’ici toutes les personnes qui « travaillent » sur ce site ont été conquises par le 360° Tour et ne se sont plaintes de rien. Donc le débat ne porte que sur ce seul concert.
Maintenant, pour que les choses soient claires, nous sommes au XXIème siècle, U2 aussi, le temps du télégraphe est dépassé et il serait grand temps qu’en plus du groupe, ses fans l’admettent.

Répondre
Partygirl

En toute subjectivité, étant moi-même une fan psychotique qui a eu la chance de voir U2 à chaque passage en France depuis cette douce soirée d’été de 1987 (et quand je dis « chance », allez y pour faire partie des quelques privilégiés de Bercy….), je lis tout cela avec le sourire….
Ok, les places sont chères, alors on est en droit (choix du terme??) d’avoir un vrai show que jamais on avait vu avant, et après, qu’est ce qu’il reste?
L’envie d’y retourner coûte que coûte même si je réalise que je reste une inconditionnelle parmi les millions d’autres et que Bono n’aura même pas imaginé un concert rien que pour moi…
Au pays de Candy, la la la la la la………………………………….

Répondre
actarus

trop dommage qu’il n’y est pas de live ce soir

Répondre
yeah

Franchement on se demande où sont les bisounours….. y feraient un duo avec Obispo que certains trouveraient ça énorme.

Bono s’est déjà couvert de ridicule avec son big up à Johnny

Répondre
yeah

et moi je conseille à ceux que ça gonfle d’aller faire un tour ailleurs, c’est encore le mieux….

Répondre
Octopussy

Ne nous plaignons pas, cela aurait pu être
I Will follow!
Sinon je conseille au type bisounours qui rédige
recycle péniblement des articles de « Desire »
de retourner au pays de Oui oui.

Répondre
lasnoop

C’est incroyable de voir cette « prise de tête » sur les différents forums à propos des set-lists. Je suis comme Fabou, je vis l’instant présent.

J’ai fait 3 concerts (Milan, Paris et Dublin). J’ai été à chaque fois placée très différemment et j’ai adoré chacun des concerts. Mon préféré reste Dublin 2 car forcément, j’étais tout devant …

Votre « débat » me rappelle la conversation que j’ai eue avec une toute jeune fan à Paris. Entre chaque chanson, elle me demandait quelle serait la prochaine. Et j’avais des doutes sur certaines et là, elle sort « bin, tu reviens de Milan ou quoi ??? ».
Qu’est-ce que j’en savais moi, je n’apprends pas les set-lists comme des poésies !!!

Avant même d’aller à son 1er concert, elle connaissait la set-list par coeur et savait tout, tout du concert !! Alors effectivement, quand on fait son 15ème concert, je comprends qu’on soit un peu déçu !! Mais faut pas rêver, la set list ne bouge pas tant que ça et ce n’est pas vraiment une surprise pour ma part.

J’ai adoré entendre The Unforgettable Fire, Ultra Violet, Mysterious Ways et surtout les nouvelles chansons du dernier album. C’est ça qui m’intéressait avant tout. Le reste n’est que du bonus…

Manque de créativité et de spontanéité, vous y allez un peu fort !!

Et quand je vois tous ceux qui critiquaient « The Claw » avec férocité avant même de voir de ce que ça allait donner et qui maintenant sont conquis, ça me fait doucement sourire …

Répondre
fabou

ayant dû squizzé Paris pour raisons personnelles, mon premier concert était Dublin I, suivi de Dublin II.

J’ai réussi sans problème à ne rien savoir de la set list (à part quelques évidences comme Streets ou Boots), à ne voir que quelques photos ici ou là, donc c’était tout à fait possible de ne rien savoir avec un peu de volonté. Des amis qui sont allés à Paris I ne savaient rien non plus.

Résultat : j’ai super apprécié le premier concert, en découvrant les titres l’un après l’autre, sans savoir que j’assistais au « concert qu’il fallait faire car ce n’était pas la set list classique ». Le lendemain, rebelote : j’ai découvert les changements, sans savoir que c’était la « setlist classique ». A partir de UF, j’ai il est vrai vite compris que la fin serait identique. C’était bien le dernier de me soucis. J’ai profité de l’instant présent, point barre, sans chercher à me prendre la tête, et j’ai apprécié.

Evidemment, j’aurais aimé qu’ils changent un ou deux trucs de plus. Mais si je comprends bien les avis ici ou là sur les forums (je ne parle pas de la revue de Popevelation), pas mal de monde râle car le changement de Dublin III, c’est « New Year’s Day », qui pourtant n’avait pas été joué cette année. Encore une fois, une setlist en stade, c’est un best-of+quelques titres du nouvel album. Tout le monde le sait AVANT, pas la peine de râler APRES. Donc si le concept ne convient pas, il reste la possibilité du boycott. RIEN n’oblige personne à aller à six, sept ou huit concerts d’un artiste, que ce soit U2 ou n’importe quel groupe. Pour 2010, ce sera identique. Chacun est prévenu. A chacun de faire son choix.

Petite question qui me taraude l’esprit sur les concerts multiples : sur 80.000 personnes qui seront par exemple à Londres next week, peut-on estimer combien verront leur premier concert et combien seront à au moins leur deuxième ?

Répondre
lolo

Un bon article qui n’excuse pas les groupes d’un manque de créativité et de spontaneité comme U2 actuellement.
Un fan de springsteen peut suivre tous ces concerts sur le net, aucune soirée n’a la meme setlist et reste magique.

Répondre
Pascal

Les propos de Bert sont pleines de bon sens.

Si le monde évolue, U2 se doit un peu d’en tenir compte;), Non?
Ré-activité et même pro-activité, je n’en attends pas moins du plus grand groupe de Rock au monde :-)

Et je ne parlerai pas des R.E.M et autres qui de concerts en concerts sur la MEME tournée proposent différents titres et parfois à la demande organisé (net ou ailleurs) de leurs fans.

Répondre
guffanti

@pfff : comment dire…PFFF si les revues ne te plaisent pas ,j’ai un bon moyen pour t’aider a les rendre moins gonflantes, ne les lit plus pfff…non mais!!!

Répondre
Pfff

Elles sont gonflantes tes revues… Elles donnent même pas envie d’aller les voir.

Répondre
BenGG

Bono uttilise encore le Catwalk ! Moin qu’avant, mais durant quelques chansons il l’uttilise autant !

Répondre
actarus

Bono super star

Répondre
actarus

Une jolie video pour dire goodbye Dublin sur leur siteweb est poste

Répondre
ipwt

Il y a quelques points intéressants dans l’article de U2France, mais de là à dire qu’Internet a tué U2 et tout l’effet de surprise c’est fort …
Certes, personne ne nous oblige à aller sur Internet avant les concerts, et même ceux qui avaient prévu de largement limiter leur présence sur le web pour éviter forums et autres n’ont pas complétement résisté (à commencer par moi …). Mais savoir que le groupe commençait ses concerts par Breathe n’a rien enlevé à l’émotion que j’ai ressentie au moment où les machines à fumée se sont mises en marche, que Space Oddity a été lancé et que le groupe est apparu sur scène.
Le gros manque de cet article est de dédouaner totalement le groupe de toute responsabilité sur, par exemple, le manque de surprises : comme le dit Bert c’est aussi au groupe et au manager de s’adapter aux nouvelles technologies : Future needs a big kiss, c’est un peu accepter les évolutions de notre temps et de faire avec ? En faisant miroiter des choses énormes, il faut assumer la déception des fans.
Dernière chose sur le fait d’avoir la chance d’aller à un concert de U2 (cf la fin du message de Bert) : certes on paie la place, mais la chance, c’est bien de pouvoir assouvir sa passion en payant la place et parfois l’avion et l’hôtel !

Répondre
yeah

je viens de lire

Bon internet à tué U2, faut pas déconner, c’est pas le fan qui met des vidéos sur U2.com, mais bien le staff, les mecs ont saisi comme tout le monde l’enjeu d’être présent sur le web.

Il a raison sur le fait que le web modifie notre perception des choses, mais pour ma part je ne suis pas convaincu que le groupe doive nécessairement en tenir compte et varier le set régulièrement par exemple….. libre à chacun d’en tenir compte.

Après, ça enfonce un peu des portes ouvertes, le « c’était mieux avant », mouais…. franchement t’allais acheter R&F et tu savais quelles chansons ils allaient jouer et comment était la scène….

Répondre
actarus

c’est toi la caricature

Répondre
cjerome

ce site commence à ressemble à une caricature de lui-même. Une vieille posture à la philippe manoeuvre, qui kiffe de passer sur M6, mais en même temps, joue les rebels. Je viens car ça fait toujours un visiteur unique, ça doit faire kiffer :-)

Répondre
guffanti

@bert: étant aussi pertinent que popelevation,j’aime bien également lui rendre sa boutades,donc remettre certaine chose au point. Bien sur je ne doute pas que popelevation sois une personne très bien. D’ailleurs je le redit son article et très bon.

Répondre
yeah

pfff toujours les mêmes commentaires épris de tolérance et d’humanisme en direction de ceux qui ne regardent plus leur groupe avec les yeux de Chimène….

En fait elle est là la fracture, entre ceux qui leur passent tout au nom du c’est génial, c’est super, c’est de la bombe, ça déchire, rendez-vous compte de la chance que l’on a d’assister à ce spectacle…., et ceux qui posent un regard critique, mais passionnel, sur ce groupe qu’ils suivent depuis des lustres (plus de 20 ans pour ma part).

Répondre
guffanti

U2France a raison sur une chose. La personne qui va voir ses 2 concert pendant la tournée sans se soucier de savoir a quoi va ressembler la scène ou de savoir qu’es qui vont jouer, cette personne la ne pourra jamais être déçu. Imaginer que vous allier assister a paris 1 et ensuite Amsterdam 2 ou Dublin 1 sans s’être renseigner sur rien avant. Quel pied vous aurez pris!!

Répondre
bert

@Guffanti : Popelevation ne fait que dire que les fans d’une 40aine sont obsédés depuis le début de la tournée par Drowning Man alors que c’est une chanson qui n’a pas un intérêt démesuré. Le terme psychotique n’est pas une insulte, plutôt une boutade !

Répondre
guffanti

@popelevation: ton article et bon,mais laisse moi te dire une chose moi qui et 42 ans, jeune homme( comme je connais pas ton âge je t’appellerai donc jeune homme) tes petits commentaires sur les fans psychotiques de 40 ans prouvent a quel point tu et encore immature. Dommage car ton article étais excellent.

Répondre
bert

Je répète mon « mouais » ici concernant cet article de U2France… Je comprends très bien les positions de Stéphane, mais c’est un débat général sur l’évolution technologique et le progrès en fait… Le web a ouvert de nouvelles possibilités, de nouveaux comportements, et de nouvelles habitudes… Est-ce à lui (et à nous) de se (nous) limiter pour faire comme avant ? Ou est-ce à la musique (et à l’industrie en général) de s’adapter à ce nouveau média ?

Quand U2 conçoit son show il DOIT avoir en tête que d’une part une partie d’une stade a déjà vu ce concert dans une autre ville et que d’autre part la majorité des fans est abreuvée d’infos sur la setlist et le concept. C’est à EUX de concevoir un show essayant un minimum de prendre le contrepied. Je dis pas que c’est facile à faire, mais merde c’est U2, ils sont pas là pour faire dans la facilité, et surtout pas au prix astronomique des places.

Ce discours est parfaitement transposable à la vente en ligne de leurs albums d’ailleurs. L’industrie musicale n’a rien vu venir avec Internet et se plaint aujourd’hui de moins vendre d’albums. Et on entend / lit qu’on devrait se forcer à ne pas télécharger ou à supporter leurs protections DRM totalement inadaptées. Non, ça ne fonctionne pas comme ça. Internet est là, les habitudes ont changé, ils doivent s’adapter.

Pour en revenir au sujet en effet, je ne vois pas vraiment le rapport entre cet article et la revue de Popelevation. D’ailleurs ce dernier ne dit pas que le concert était mauvais ni qu’il n’a pris aucun plaisir donc je ne comprends encore moins pourquoi certains qualifient sa revue de « pitoyable ».

Enfin, quand je lis que c’est « une chance » de voir U2 en concert, j’hallucine un peu… C’est peut-être un privilège eu égard à l’investissement financier, mais une chance surement pas. Désolé si je caricature un peu, mais U2 ne nous fait aucun cadeau, on les paie pour qu’ils jouent devant nous. A la limite on est en droit d’avoir des choses à dire si on juge qu’ils n’ont pas été au niveau qu’on espérait.

Répondre
actarus

women of the future hold the big revelations

Répondre
angy

l’article est vraiment intéressant, qui plus est très bien écrit ; il résume bien ce qu’on peut lire sur les différents forums ces temps-ci…. et quand je lis que U2 France n’a jamais rien compris moi je trouve qu’ici ils ont plutot fait mouche….

Répondre
Cyril

Pour tout dire je trouve l’article de U2france, et cet argumentaire de manière général, un poil démago. Si je veux bien admettre que la « surinformation » peut jouer un rôle parfois néfaste, ce n’est pas l’objet des critiques faites à ce troisième concert dublinois. Ici on reproche à U2 de n’avoir pas su prendre la mesure de l’évènement et de n’avoir été capable de proposer en « bonus » qu’un titre entendu, entendu et encore entendu. En 2005, le net existait déjà et tout le monde s’était enthousiasmé de la setlist de la troisième soirée irlandaise.

J’ai fait 4 concerts sur cette tournée et le dernier fut le meilleur d’entre eux, visiblement toujours pas de lassitude à l’horizon. En revanche je me réjouis de la fraicheur de l’article de popelevation, à l’avis toujours aussi pertinent !

Répondre
actarus

U2france ils ont jamais rien compris. Il faut vivre avec son temps et u2 le fait tres bien. question nouvelles technologies The Edge upgrade sa telephonie internet pendant sa seance de yoga… il n’a pas une seconde a perdre alors ce qui vivent a l’epoque des cd pirates et qui ennuies les autres j’ai une question a leur poser : Qui force les gens a aller sur internet?

Répondre
Icorez

Bonjour,

Et bien Mikey je te remercie du fond du coeur! Tu m’as devancé car je voulais également insérer le lien vers cet article très pertinent suite à la lecture de cette revue que je qualifierai de pitoyable.

Je ne suis pas non plus un moralisateur mais je suis plutôt lassé (voir exaspéré) de voir cette bande de pseudo fans blasés qui cherche perpétuellement à savoir qui va assister au concert parfait (qui n’existe pas d’ailleurs).

Comme je l’ai déjà indiqué dans un de vos forums, si vous souhaitez vraiment une setlist qui vous convienne, créez là vous-même sur iTunes!!!!!!!!

J’étais présent à Dublin 2 et je trouve que d’avoir la chance d’assister à une telle communion entre un public (chaleureux, passionné, pluri-éthnique, de tous les âges…) et des artistes en place depuis 30 ans qui nous offrent une prestation de très bonne facture, et bien moi j’en redemande et je savoure simplement mon plaisir et la chance qui m’a été offerte de pouvoir assister cet instant unique.

Salutations

Répondre
Marco

Manu avait déjà parlé de cet article dans le topic du concert dublinois du 27. Article intéressant, effectivement, qui rejoint bien un de mes points de vue (même si moi aussi je me suis laissé « piégé »…).
Mais il faut dire que je suis un vieux fan quadragénaire, comment déjà, ah oui « psychotique »… Pas certain, d’ailleurs, de vraiment comprendre ce que cela veut dire ? :-)

Répondre
Mikey

Loin de moi l’idée de jouer les moralisateurs, et d’ailleurs je suis loin d’être un grand orateur ou critique littéraire, mais je viens de lire un article chez nos amis de chez u2france, si je ne devait en retenir qu’un ça serait celui là , à méditer ( si si faites un effort, votre avis n’est pas universel, parfois il faut se dire, ben il(elle) n’a pas tout à fait tort… )
tres tres cordialement, mes respectueuses salutations considérées et bla bla bla etc …

Répondre
tomthereal

Très bon résumé des concerts 2 et 3. En fait, c’était le concert 1 qu’il ne fallait pas manquer (Bono avec la belle voix, Elevation, Bad, Mysterious Ways, Until The End…) Ah et sinon, le fan psychotique de 40 ans, il t’emmerde ! ;-)

Répondre
Pascal

Excellente revue, beau titre, beau vécu !
Welcome Home!!!

Répondre

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte