U2 prépare un bel anniversaire à son Jo$hua Tr€€

, par Cyril 13 commentaires

U2 est de retour! Voilà une bonne nouvelle pour débuter 2017! Mais à la joie de pouvoir enfin écouter Songs of Experience, les fans vont devoir (pour l’instant ?) se satisfaire d’une tournée à la gloire de feu The Joshua Tree. Un projet inédit.

C’est un exercice auquel U2 n’a jusqu’ici jamais succombé : célébrer l’anniversaire d’un album sur la route. L’importance majeure de The Joshua Tree dans la carrière du groupe a de quoi légitimement pousser les Irlandais à innover. Sur le papier, l’idée est réjouissante. Retrouver l’âme de 1987, ressortir des cartons des morceaux mis de côté avec le temps, mettre de côté les scènes à haute valeur technologique pour se concentrer sur la musique, tout cela a du charme. Et l’idée de revenir dans les stades n’est même pas totalement déplaisante dans ce contexte. Reste que depuis le PopMart Tour, U2 est incapable de mener un concept jusqu’à son terme et rien ne permet de dire qu’il en serait autrement cette année.

Pour commencer, les rumeurs ne parlent plus d’une mini-tournée comme les déclarations récentes de Bono le laissaient entendre. U2 semble parti pour jouer entre 35 et 40 concerts entre mai et août. Soit à peu près autant que le leg européen de l’I+E Tour. Autant dire que pour des artistes qui tournent à l’économie depuis plus de dix ans, il ne s’agirait déjà plus d’une promenade de santé. Inutile dans ces conditions d’envisager une poursuite de l’iNNOCENCE+eXERIENCE Tour pour l’automne, ni même la sortie de Songs of Experience que U2 semble totalement incapable de boucler. Rappelons pour le plaisir de se faire mal que celui-ci était achevé à 70% il y a déjà plus de deux ans…

Certaines fuites laissent déjà entendre que cette tournée anniversaire pourrait en fait être une compensation faite à Live Nation pour le second volet du I+E Tour, initialement prévu l’an dernier, et qui comme chacun a pu le constater n’a jamais eu lieu. Vu sous cet angle purement contractuel, le projet de célébrer The Joshua Tree perdra grandement de sa saveur. Il faudra d’ailleurs surveiller attentivement le taux de remplissage des stades lors du passage du groupe. Leurs difficultés à remplir certaines salles en 2015 ont montré que leur notoriété ne garantit plus à elle seule d’afficher complet. Sans nouveauté, il n’est par exemple pas certain que les 180 000 places de deux concerts au Rose Bowl de Los Angeles partent comme à la grande époque.

Cela étant dit, remplir les caisses n’empêche pas forcément de faire de ces concerts de belles réussites. Il faudra pour cela savoir comment le groupe entend aborder les choses. U2 assumera-t-il son hommage jusqu’à nous replonger dans leur glorieux passé et reproduire les setlists de 1987 ? Dans ce cas, les soirées pourraient bien être dantesques mais aussi risquer de déstabiliser une partie du public peu familière de pépites comme Trip Through Your Wires ou Exit. C’est d’ailleurs ce qui pourrait bien pousser U2 à une fois de plus jouer la « sécurité » en nous faisant le coup d’une bonne vieille tournée best-of avec d’énièmes resucées de Beautiful Day, One, Vertigo ou City Of Blinding Lights. Il n’y a rien de réjouissant à imaginer la plus mauvaise des options, mais le peu d’audace de nos braves Irlandais ces dernières années ne nous laisse guère de doute sur l’issue de ces spéculations.

Il y aurait pourtant de quoi réussir 2017. Sortir Songs of Experience au printemps, lancer la suite du I+E Tour en salles et parallèlement mener une série de concerts en stades pour fêter dignement The Joshua Tree. Des « special shows » en somme. Une entreprise certes plus exigeante mais tout à fait à la portée du groupe. Seulement voilà, U2 est devenu un groupe de sénateurs, fort capable de « devoir » une tournée à son promoteur pour cause d’engagement non tenu. Et cela fait peine à voir. Bonne nouvelle cependant, le contrat les liant à Live Nation s’achève (enfin) en 2020. Dans trois ans le groupe ne sera plus contraint de tourner par obligation et le fera peut-être à nouveau pour son seul plaisir. Aujourd’hui plus que jamais c’est bien l’espoir qui nous fait vivre.

Discussions

13 commentaires ont été publiés pour cet article.

Thepapilou

aaaaahhhh..Comme je suis d’accord avec vous..U2 as été pour moi dans mon adolescence un choc , une émotion mais maintenant..Ou est le groupe qui même au sommet de sa gloire après joshua tree avait pris des risques avec achtung, la tournée zoo TV avec une limitation de prix, même Pop on aime ou pas comme zooropa le groupe essayait de se réinvente avec plus ou moins de succès..
Maintenant oui.. ils ont viellis sont des sénateurs ou comme dirait Assayas des « des dentistes avec une voiture de Dentiste ..,sorti du contexte j’aime bien cette phrase..
Autant en 93 au vélodrome j’étais sorti complètement en transe ,qu’en 2009 à Nice j’avais pitié pour eux, j’avais envie que cela cesse ..
Et j’aime bien le titre de l’article , cela résume bien la tendance du moment..
Et aimer le groupe ne doit pas être sans dire avoir un aspect critique, bravo à vous tous et au plaisir de vous lire..

Répondre
patjoller

Cher SR&R,
je voudrais m’excuser pour avoir douté de votre vision de l’état de ce qui va devenir probablement mon ancien groupe préféré.
Il y a quelques années, je situe ça environ à la sortie de no line, je trouvais vos commentaires et articles un peu limites et basculant facilement dans le bashing. Il m’aura fallu 8 ans et un seul autre album dans la discographie du groupe pour enfin être d’accord avec vous.
La raison ? Un foutage de gueule en or massif avec une promesse de suite à un album déjà peu inspiré qui dure depuis 2 ans, un concept de tournée vendu comme 2 shows différents par soir qui m’ont fait cracher du blé pour finir par avoir le même show les 2 soirs. Et un groupe qui essaye encore d’enfoncer dans le trou le concept d’une tournée en hommage à un album qui est aujourd’hui plus que jamais « d’actualité », et qui est par le plus grand des hasard le plus vendu… ça tombe bien.
Voilà, je suis simplement déçu d’avoir voulu croire qu’ils étaient encore capables de faire de belles choses car malgré tout le I+E tour fût un bon souvenir, mais je redoute que cela soit parmi les derniers bon souvenirs de ce dinosaure. Le groupe finira de m’achever en 2021 pour un revival Achtung baby et zoo tv… alors que songs of experience se fera toujours attendre. Longue vie SR&R

Répondre
ipwt

Bel article en effet … même si je suis quand même surpris que personne n’ait cité l’oubli (impardonnable) du dixième anniversaire de Windows in the Skies fin 2016 :-)
En tous cas, la tournée sera bel et bien « The Joshua Tree Tour 2017 » (cf. atu2).
A voir s’ils feront une utilisation particulière de Beautiful Ghost, figurant sur le CD bonus de l’édition remastérisée, et complétée dans son titre de « Introduction to songs of experience » : une première partie 100 % Joshua Tree et antérieur, et cette chanson pour lancer la seconde partie ?

Répondre
Hold Me

Juste pour ajouter une goutte d’eau au moulin de la spéculation des fans-critique: l’interview de Bono sur U2.com, pour les abonnés. On va finir par les croire à ce rythme là. L’album parait vraiment prêt.
Je laisse Pauline faire la trad’, je suis trop doué pour cela LOL.

Répondre
The Fly13

Almost done : presque fini ça va on a compris !!!

Répondre
The Fly13

A quand la tournée zootv anniversaire :)

Répondre
Vincent

Belle analyse, lucide et sans concession. Depuis cette annonce, j’essaie de m’imaginer ce que peuvent donner des morceaux affûtés comme Exit et In God’s Country à 55 piges, et je n’y arrive pas ! Pour la set list, l’étendre à des morceaux post 80’s serait carrément anachronique dans le cadre de cette tournée.

Répondre
Hold Me

Ben justement, ce serait « déstabilisant » de mélanger et tenter de trouver une forme de continuité. Leur longévité leur permettrait ce genre de réflexion. Une autre approche de leur discographie.
En tous cas ce serait mieux que de sortir une édition « ultra limitée » d’un album qui a 30 ans avec dans le blister une graine du Joshua à faire pousser dans son jardin ou sur son balcon.

Répondre
Vincent

Encore faudrait-il qu’ils en aient envie et la capacité ! Il n’y a qu’à voir leur absence de capacité à revisiter ces dernières années des titres usés jusqu’à la corde !

Répondre
Wiky

Je pense qu’on est tous d’accord sur un point, et ce plus particulièrement sur ce site.
U2 avec l’age à inverser son paradygme, d’un groupe qui produit de bon disque et qui prenait toute son ampleur en Live, ils sont devenus le parfait inverse.
Honnetement, No line, et SoE sont de très très bons albums, on connait tous la suite en Live.
Pourtant si on regarde en détails et objectivement leur vie de groupe on a eu des etapes marquantes :
1. Premier tournant avec Unforgetable Fire qui a été suivi d’une tournée mauvaise.
2. ZooTV, qui reste l’apogée de leur carriere avec album et tournée au Top
3. Pop qui a sonné le glas des concepts scéniques assumés et des arrangements studio trop complexes pour du Live (honnêtement les Live de Pop dont celui du Parc des Princes, il y en a un sur deux qui sont totalement à chier)
4. Elevation Tour, qui fut leur premiere tournée où ils ont réussi à mixer album / live / partie Best of

Soyons lucides, ils ont essayé avec la tournée apres NoLine de retenter des Lives plus complexes et ils se sont vautrés. No Line en Live alors qu’on en attendait tous des merveilles est tombé à plat (j’ai un triste souvenir d’un groupe au SdF qui malgres une volonté réelle, était totalement incapable de retranscrire les émotions de l’écoute de l’album dans son salon).

Comment analyser la ferveur remontant de tout le stade de france aux premieres notes de « I will follow » lors du dernier SdF ? Ferveur absente lors de tous les titres de No Line ?

U2 sait mieux que nous que l’emotion du Live tient à la perf de Bono, c’est con mais c’est comme ça. Bono n’a plu la voix et la hargne de Zoo TV, Hargne dont nous avons vu les dernieres traces lors de l’Elevation Tour.

Alors oui, et dsl pour un bon nombre d’entre nous, l’apogée du groupe est derniere nous et leur experience prouve que si il sorte du chemin « maitrisé », il se vautre une fois sur deux.

Mais U2 nous fait encore de tres beau cadeaux en Live. Pour moi sur IE tour, ca a été Yris qui en Live, m’a literalement scotché.

Alors oui, je creve d’envie d’entendre un jour un « Please » aussi bon que sur PoP-Mart-Tour. Oui je kifferai entendre à nouveau un WoWy digne du Joshua Tree WT. Mais il est evident que cela n’arrivera pas.

Laissons les construire ce qu’ils peuvent et comme ils veulent, je pense humblement que ca me suffira pour me donner le frisson.

Répondre
unforgettableu2

s’ils nous sortaient luminous times ou waves of sorrow ce serait un miracle !
malheureusement ce sera plutot un with or without you au rabais suivi d’un snipet de spanish eyes
leur fin de carriere n’est pas decevante parce qu’ils pourraient se languir depuis longtemps dans leurs jolies petites villas mais elle est frustrante parce qu’ils font le choix de la securite et du fric au lieu de composer librement, de tourner alternativement en salles et en stade pour contenter tout le monde, les vrais fans comme le grand public
je ne suis pas convaincu que la musique soit encore le coeur de leur vie ni par la lucidite de leur entourage depuis le depart de mac guiness

Répondre
The Fly13

J arrive pas à croire que certains attendent des concerts Joshua tree et un single ressorti des cartons plutôt qu un nouvel album et la suite de la tournée c une blague je vais me réveiller ! si le 9 ils annoncent pas la sortie de songs of expérience c est ridicule !!!

Répondre

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte