U2 s’égare déjà dans le désert du Joshua Tree

, par Cyril 36 commentaires

L’idée d’une tournée anniversaire, en lieu et place d’un nouvel album et de la poursuite du I+E Tour, n’avait pas soulevé chez nous un enthousiasme démesuré. Si ce scepticisme avait été remis par-devers nous après le lancement canadien, il a vite fait son retour depuis.

L’équipe de Sucking s’était réveillée tôt le 13 mai pour suivre le premier concert du Joshua Tree Tour. Et à l’écoute, le résultat semblait franchement emballant. Quel plaisir d’entendre A Sort Of Homecoming, la face B de cet album mythique et même –cherish on the cake– un inédit, The Litle Things That Give You Away, pour clore le spectacle. Certes, les interprétations n’allaient pas nous faire taper le cul par terre, mais au moins les U2 jouaient le jeu et semblaient avoir bien ficelé leur concept. Las, les choses n’ont pas duré.

Dès le deuxième soir à Seattle, U2 mettait un coup de canif dans l’ordre chronologique du concert. I Will Follow, joué 908 fois à ce jour, était de retour comme dernier morceau. N’étant pas inscrit sur la setlist du groupe, on pouvait espérer que ce n’était que pour un soir. D’autant que le remplacement de l’inutile MLK par Bad avait de quoi nous réjouir. Mais là encore, les bonnes choses n’allaient pas durer.

Si la performance au Levi’s Stadium de San Francisco est jusqu’ici la meilleure de ce début de tournée, atterrissage à Los Angeles semble avoir (déjà) fait basculer le groupe vers toujours plus de facilité. Premier soir : Bad est positionné en fin de soirée (donc dans une partie normalement réservée à des titres publiés après The Joshua Tree) et Follow revient en final au détriment de Little Things, pourtant inscrit dans la setlist officielle. Qu’est ce qui a prédestiné à ce changement ? Impossible à dire. Seule certitude : c’est une mauvaise idée, une de plus serions-nous tentée de dire.

Second soir : out A Sort Of Homecoming –adoré par les fans donc certainement agaçant pour U2–, petite remontée pour Miss Sarajevo et retour de Little Things. Le tout faisant 21 titres, le concert le plus court depuis le 12 mai. Si la qualité ne se juge pas à la durée d’un spectacle, compliqué de justifier un tel choix alors que le groupe n’a joué qu’à cinq reprises.

Notre cher Pascal, présent à Los Angeles pour ces deux soirs, nous a fait part de sa déception, particulièrement lors du premier L.A. «En mode automatique, pro, la plupart des titres au plus court», nous écrivait-il en sortant du Rose Bowl. Et d’ajouter : «Rétrospectivement, le I+E Tour avait une autre putain de tenue». C’est dire !

Que U2 n’ait pas eu envie de faire cette tournée, soit, à peu près tout le monde en est convaincu, jusqu’au public qui ne s’est pas rué sur les places malgré les mensonges de la production qui répète à l’envi que tout est complet. Que U2 ne sorte pas l’artillerie lourde rayon visuel et effets de lumière, à la limite pourquoi pas même si on peut regretter une sous-exploitation du superbe écran. Enfin que U2 veuille en garder sous le pied pour la suite, c’est-à-dire pour la sortie de Songs Of Experience et la suite du iNNOCENCE+eXPERIENCE Tour, c’est un mensonge que nous étions prêts à croire. Mais le chemin que ce Joshua Tree Tour est en train de prendre est surtout de nature à nous faire dire qu’en fait U2 se fout carrément de la gueule du monde. On peut faire «à l’économie» mais respecter un concept et ceux qui y croient. Et quitte à jouer moins longtemps, le faire pied au plancher.

En décidant selon toutes vraisemblances d’aller en Amérique du Sud à l’automne, U2 officialise sans le dire le nouveau report du nouvel album, dont on ne verra ni la queue ni les oreilles avant l’automne 2018, soit quatre ans après son prédécesseur. Donc le délai légal pour un groupe toujours aussi incapable de tenir sa parole. Décevant.

Discussions

36 commentaires ont été publiés pour cet article.

Bouba

En gros il fallait raccourcir entre l’intro et joshua tree donc on vire a sort of…..

Répondre
unforgettableu2

entre les lignes on a la confirmation que le retard du a l’election de trump c’etait evidemment du pipeau
ils nous font juste le meme qu’atomic bomb en ayant change d’avis au dernier moment et decide d’appeler un nouveau producteur
d’ailleurs the little things me rappelle cette periode avec une melodie tres belle tres accrocheuse mais qui peut vite etre etouffée par des arrangements trop mielleux

Répondre
cahuete

Effectivement entre les lignes ca veut dire on n est pas satisfait du résultat il y a encore du boulot et merci le joshua tree de permettre de faire patienter tout le monde.

Répondre
Foxyflying

Moi je vous rejoins globalement sur votre analyse (bien que sincèrement, U2, j’ai décroché depuis No Line – et croyez-moi, avant, j’étais au-delà de la fanitude…). J’ai toutefois téléchargé le bootlegger de Vancouver. Et là, c’est le désespoir… laissez tomber toutes vos histoires de set-list, de nombre de morceaux, d’énergie, d’écran géant ou je ne sais quoi : le seul et vrai problème, c’est Bono ! Tout le reste, c’est de la littérature… Bono n’a plus de voix et le peu qu’il lui reste, il ne sait plus l’utiliser : à bout de souffle, poussif, éreinté. Bono à perdu sa voix – voie ? -, tout simplement. C’est un déchirement à entendre pour moi, alors je préfère ne plus écouter. C’est dommage, car musicalement, j’ai le sentiment que le groupe n’a jamais été aussi bon (techniquement, j’entends).
Pourquoi ne pas réorienter leur carrière dans un style plus intimiste, écrire des morceaux calés en adéquations avec les possibilités vocales de Bono. Ou pourquoi tout simplement ne pas arrêter ? Tout un tas d’autres choses leur seraient possibles : musiques pour le cinéma, comédie pour certains, des voyages autour du monde, pour d’autres. Et pour le principal intéressé, s’il y tient tant que ça, de la politique : au moins, ce ne sera plus refoulé, mais assumé, et il pourra tenter de changer le monde pour de vrai !

Répondre
Cyril

Sur la question de la voix de Bono, je ne suis pas super sévère, j’aime bien son timbre actuel. Le problème, c’est qu’en effet, il n’est plus adapté aux titres antérieurs aux 90’s. Mais quand on écoute Little Things chez Jimmy Kimmel, on entend qu’il peut encore largement porter des morceaux nouveaux.

Répondre
guffanti

C’est vrai Cyril. Quand tu écoute « Little thing… » tu te dit que ils on encore envie de sortir de bonnes choses. Surtout quand tu entend Bono chanté comme ça et même « Still .. » avec la chorale c »était fort. Te te dit qu’ils on encore de vrais bonnes idées.
Pourquoi pas la chorale en live? Et pas que chez Jimmy Kimmel
Après Je suis d’accord avec toi. U2 se donne plus suivant l’endroit ou il joue. Faut espérer que Paris en fasse partie.

Répondre
Jvox

Joshua tree est joué en entier, la promesse est tenue. Setlist très cohérente, finir par I Will follow ça s’appelle une boucle, ça n’a rien de farfelu. L’écran est une vrai belle surprise. Les performances sont perfectibles mais déjà énorme parfois : Exit. Bref votre mauvaise foie habituelle continue de faire sourire. Vous arrivez même à voir des stades qui font pas plein ! Et j’adore votre fameuse expression « en mode automatique », ils le sont depuis Zoo Tv et leur grands show calibrés sur mesure. Et oui ils vieillissent, pourquoi pas vous ? Mais autant de mauvaise foie, vous devez vraiment les adorer ;-)

Répondre
Serge

Bien. Pour moi, la promesse est tenue.
J’ai essayé de ne plus chercher une cohérence dans le choix artistique du groupe. En fait, au moment où le groupe nous a vendu le concept d’une tournée hommage pour l’album « centré sur l’amour qu’il a pour les USA alors qu’il s’est senti obligé de le redire au monde après le traumatisme de l’élection de Trump » et pas du tout celui d’une tournée « best-of », je me suis dit : on y est. On le craignait depuis 20 ans. On en riait : la mue est faite. D’un autre côté, ce groupe cherche à se faire un peu de fric. Ils en ont pas besoin : c’est peut-être là qu’il y a qqch de respectable : maximiser alors qu’ils en auraient pas besoin. Et donc, alors qu’ils ne vendront plus d’albums (le dernier a été donné. Comment surenchérir ? Nous filer du fric pour SOA), ils trouvent un moyen.
J’avais parié avec moi-même sur une tournée de moins de 20 titres, 11 de Joshua + I will follow, Sunday, pride, one, bd, elevation, vertigo et city (et les grands soir de folie j’aurai eu le droit à Out of Control ou Electric Co à la place d’I will). Je suis pas loin du vrai – j’ai pas de mérite, j’ai pris mes stats sur u2gigs.com.
Alors, oui. Je suis étonné. Je suis étonné de voir UV. Ne pas voir certains titres. Que la setliste dépasse les 20 titres. Que tous les titres de JT figurent encore dans la setliste. Vivement l’Europe.
Par contre, je ne suis pas étonné de la tournure du groupe: après la tournée jeunesse (avec la remort de sa mère, les rebombes de l’IRA, le regroupe reperdu dans une Europe difficile), aujourd’hui, les années 80 et Bono en chapeau, aux USA, je prédis : U2 va devoir revenir sur scène dans une époque gouvernée par les médias et les réseaux sociaux, et l’Europe au bord de l’explosion. Vivement le ZOOTV 2022 avec la même setliste figée.

Oui. C’est pas très cohérent tout mes écrits, mais bon. Je le fais au fil de mes pensées.

Répondre
Cahuete03

Tu avais parie sur une set list de -de 20 titres t es un vrai visionnaire et tu penses que la promesse est tenue je suppose tu veux dire de jouer joshua tree en entier mais pour le reste je ne saisis pas tant u2 a des annees lumiere de ce qu ils peuvent offrir. L age n explique pas tout

Répondre
Serge

mes stats sur u2gigs:

Vertigo (43 times)
Where The Streets Have No Name (43 times)
Beautiful Day (40 times)
One (40 times)
With Or Without You (40 times)
Sunday Bloody Sunday (38 times)
Pride (In The Name Of Love) (34 times)
I Still Haven’t Found What I’m Looking For (31 times)
Bullet The Blue Sky (30 times)
City Of Blinding Lights (30 times)
Elevation (30 times)
Mysterious Ways (27 times)
New Year’s Day (25 times)
Until The End Of The World (24 times)
I Will Follow (22 times)

tu enlèves les titres de JT et tu comprends mes prédictions.

En fait, ce que je voulais dire : chercher une cohérence, c’est essayer de justifier. Du coup, si on prend les choses de manière factuelle… « ne pas se faire chier », tout devient clair.

Répondre
Cahuete03

Moi qui etait critique dans le passe j avais envie d y croire. Le concept , l envie de voir soh voir 40 avant le debut du joshua tree me laissait reveur. Et les premieres prestations malgre un bono encore defaillant maintenaient mon enthousiasme: exit et le defi one tree hill , red hill confortaient mon sourire puis il y a eu la tronconneuse qui a tranche le joshua tree digne d un achtung baby avant l heure : debut de concert faiblard , set list abrege , energie disparue et des rappels fades. Tous les arguments pour les defendre encore partent et un constat terrible de voir un groupe a la derive. Pour la premiere fois depuis 25ans je n irais pas voir un concert de tournee.

Répondre
guffanti

En 1 : Il serait temps que tu te serve de tes yeux et que t’aille lire les commentaires sur les autres forums des fans écoeurés de voir
« A Sort Of Homecoming  » dégagé de la set list.
En 2: Des lives qui durent moins longtemps que le Zoo TV .
En 3 : Toujours sur les forum consacré aux groupes beaucoup de reventes de billet, car déçu.
En 4 : Au début du mois des Red zones et des billets en fosses mis en ventes au Stade De France. Pourquoi? Si ce n’est qu’il n’ont pas été vendu.

Tout ça tu vois ce n’est pas de la mauvaise foi mais ça s’appelle des FAITS!!!

Répondre
Jvox

En 1 : moi aussi j’adore a sort of homecoming, je rêve encore de l’entendre en juillet à Dublin
En 2 : + court que zoo Tv ? T’es sûr ? T’as vérifié ton chrono ? Pas celui de Bercy en tout cas !
En 3 : revente de places, cool il m’en faudrait 2 pour le 25/07
En 4 : billets à la vente au SDF. Oui en grande partie pour contrer le marché noir, et c’est vraiment pas le cas pour les autres concerts.
Et oui les yeux ça va, c’est le foie mon problème ;-)

Répondre
guffanti

Je te promet que les lives ZooTV été plus longs. J’ai assisté à 4 d’entre eux.
Pour les autres points ravi de voir que t’es d’accord avec moi.
Et oui Bercy 2015 était sublime jamais si le contraire.

Répondre
Jvox

Tu as l’air attaché à la vente des places et à zoo Tv, qui est aussi ma référence, pas sûr que ce soit mieux vendu que la tournée actuelle. Ce qui est sûr c’est qu’ils ont eu quelques difficultés à vendre le popmart, autre référence pour ma part, notamment avec des stades pas remplis sur la 1ère partie US, et même au parc des princes en 97, c’était complet mais il a fallu des mois pour cela ! Tout ça pour dire que toutes les tournées qui ont suivi se sont très bien vendues, celle-ci comprise, on peut pas dire le contraire parce qu’ils remettent des places en vente au SDF, et que bcp revendent des places. C’est le petit jeu de ses dernières années, acheter pour revendre + cher ! U2 garde une grande attractivité en live, encore beaucoup de gens ne les ont jamais vu, et vont y aller pour la première fois cet été, j’en ai autour de moi. Faut pas les oublier non plus, c’est pour ça que je milite pour des concerts différents pour les fans, et pour les autres.

Répondre
Cyril

La setlist ETAIT très cohérente. Il y avait un concept : pré-JT / JT / post-JT. Dorénavant, ce n’est plus le cas. Bad au milieu du rappel, c’est aussi pour boucler la boucle ? Allons, soyons sérieux…
Ta perception de notre analyse est assez caricaturale. Oui les concerts ne se sont pas vendus en 10 minutes. Il faut arrêter de croire les pipeaux de Live Nation. Il suffit de suivre les remises en vente régulières sur Ticketmaster. C’est un fait, pas une affabulation de notre part.

Ps : mauvaise foi, pas mauvaise foiE (à moins que tu aies des problèmes au foie)

Répondre
Jvox

Mon foie va bien, mais merci pour la correction, ça rigole pas ici ! Je vous trouves tristes à mourir, lâcher le groupe une bonne fois (ce coup ci c’est bon ?) pour toute !
Moi je pense qu’aujourd’hui tout est épluché dans les moindres détails, contrairement à avant, c’est ça la grosse différence. Je suis d’accord sur les problèmes de voix de Bono, mais j’aime tjs autant le voir s’arracher pour aller chercher les notes. moins d’énergie, oui, il a 57 ans le bonhomme, ça me parraît normal, c’est l’inverse qui serait douteux. Les reventes des places ? Argument bidon ! C la même chose pour tous les concerts du monde, les gens achètent pour revendre, pour gagner de l’argent, c le monde d’aujourd’hui. Sinon allez voir ailleurs si y’a mieux, moi j’ai pas encore trouver.

Répondre
Cyril

@Jvox : tu as raison sur une chose : tout aujourd’hui est épluché dans les moindres détails. Nous n’aurions sans doute pas écrit les mêmes choses il y a 20 ans car moins au fait de ce qui se passait chaque soir. Mais enfin, U2 peut aussi prendre en compte ce changement d’époque ! Bono disait il y a quelques années qu’il veut offrir le même concert dans chaque ville. C’est à mon avis une erreur. Les gens n’attendent pas un « même concert » mais un « même niveau d’engagement », ce qui est très différent. Faut pas se mentir, le mec qui va les voir à Houston et celui qui les verra à NY ou Londres n’aura pas droit à la même prestation…

Quant aux billets, je ne parle pas des reventes mais de ventes officielles. Des billets que le promoteur retient lors de la mise en vente pour en distiller régulièrement jusqu’au jour J. Une bonne chose sans doute pour diminuer le risque de marché noir mais dans ce cas, tu n’annonces pas partout que tu es complet en 10 minutes.

Répondre
Jvox

Bon finalement on est d’accord ! Et je partage totalement ton avis sur les setlist qui restent figées à notre époque ! Je rêve d’une setlist différente chaque soir. J’imagine même une tournée avec pour chaque ville, un concert en stade pour le grand public, et une petite salle pour les fans avec un programme totalement différent. Un jour peut-être … Je comprends aussi que les gens se lassent, on peu les voir plusieurs fois tournée bcp + facilement, et c’est pas tjs top. Mais quand même c’est assez incroyable d’être là où ils sont encore. Ils se font souvent dezingués mais ils n’ont pas peur de proposer de nouvelles choses, de nouveaux albums, avec tjs la même ambition. Bcp de monde trouve que c’était mieux avant, c’était déjà le cas lors de Zoo Tv ou le Popmart, avec un succès parfois mitigés. Pour conclure, écoute « the little thing » de l’émission Tv, ils arrivent encore à m’embarquer, je sais pas ce que tu en penses ?

Répondre
Cyril

Justement j’adore ce morceau! Et si on ne parle que de musique et de leurs albums, nous (je veux dire ici, les gars de Sucking), on est rarement critique sur ce qu’ils font, bien au contraire. U2 continue d’être très exigeant sur la qualité de leur production (quitte à s’empêcher de publier plus régulièrement d’ailleurs!) et c’est pour moi déjà un gage de leur engagement.

En revanche, ce qui m’inquiète, c’est qu’en concert, j’ai le sentiment que le niveau peut varier énormément de soir en soir. Et ça tient évidemment à Bono. Comme le dit un autre visiteur dans les commentaires, alors que le groupe semble super au point, lui pioche parfois franchement dans ses réserves. Quand tu vois le mini concert au Roxy en 2015, tu es sur le cul !
C’est pour ça que moi je m’en tape de la durée du concert. Je préfère qu’ils fassent moins de 2h pied au plancher que 2h30 tout en maîtrise.

Répondre
Jvox

Cyril je partage ton sentiment qui me semble plus juste. Moi je pense que ceux ne sont pas des machines, ok les places de concert coûtent une blinde, mais c’est pas l’argent qui les rendront meilleur. Comme les sportifs ne courent pas + vite avec + d’argent. Après tant d’années c’est normal d’avoir des performances à la baisse et inégales. Moi je pense que c’est aussi au public d’aller les chercher, c’est d’abord nous qui mettons l’ambiance ! On va pas attendre leur mort pour réaliser que ce qu’ils font est incroyable ! Pour moi en tout cas !

Répondre
Wiky

J’avais ecris ça avant la tournée ;) – Des fois je m’épate ^^ :

Je pense qu’on est tous d’accord sur un point, et ce plus particulièrement sur ce site.
U2 avec l’age à inverser son paradygme, d’un groupe qui produit de bon disque et qui prenait toute son ampleur en Live, ils sont devenus le parfait inverse.
Honnetement, No line, et SoE sont de très très bons albums, on connait tous la suite en Live.
Pourtant si on regarde en détails et objectivement leur vie de groupe on a eu des etapes marquantes :
1. Premier tournant avec Unforgetable Fire qui a été suivi d’une tournée mauvaise.
2. ZooTV, qui reste l’apogée de leur carriere avec album et tournée au Top
3. Pop qui a sonné le glas des concepts scéniques assumés et des arrangements studio trop complexes pour du Live (honnêtement les Live de Pop dont celui du Parc des Princes, il y en a un sur deux qui sont totalement à chier)
4. Elevation Tour, qui fut leur premiere tournée où ils ont réussi à mixer album / live / partie Best of
Soyons lucides, ils ont essayé avec la tournée apres NoLine de retenter des Lives plus complexes et ils se sont vautrés. No Line en Live alors qu’on en attendait tous des merveilles est tombé à plat (j’ai un triste souvenir d’un groupe au SdF qui malgres une volonté réelle, était totalement incapable de retranscrire les émotions de l’écoute de l’album dans son salon).
Comment analyser la ferveur remontant de tout le stade de france aux premieres notes de « I will follow » lors du dernier SdF ? Ferveur absente lors de tous les titres de No Line ?
U2 sait mieux que nous que l’emotion du Live tient à la perf de Bono, c’est con mais c’est comme ça. Bono n’a plu la voix et la hargne de Zoo TV, Hargne dont nous avons vu les dernieres traces lors de l’Elevation Tour.
Alors oui, et dsl pour un bon nombre d’entre nous, l’apogée du groupe est derniere nous et leur experience prouve que si il sorte du chemin « maitrisé », il se vautre une fois sur deux.
Mais U2 nous fait encore de tres beau cadeaux en Live. Pour moi sur IE tour, ca a été Yris qui en Live, m’a literalement scotché.
Alors oui, je creve d’envie d’entendre un jour un « Please » aussi bon que sur PoP-Mart-Tour. Oui je kifferai entendre à nouveau un WoWy digne du Joshua Tree WT. Mais il est evident que cela n’arrivera pas.
Laissons les construire ce qu’ils peuvent et comme ils veulent, je pense humblement que ca me suffira pour me donner le frisson.

Répondre
Cyril

Je n’ai pas trouvé que les versions live des morceaux de No Line tombaient à plat. En plus, quand le concert s’ouvrait encore avec 4 titres de l’album, Bono était à bloc et ça envoyait du paté. Mais oui, bien sur, ça demande un effort de la part du groupe mais surtout de la part de Bono pour aller chercher le public. Evidemment, c’est moins facile que lorsqu’en 2010, tu débutes avec Beautiful Day (après Stingray…). Mais c’est ça l’ambition que j’attends d’eux! Streets, avant d’être un tube, a été aussi un nouveau titre…

Quant à savoir si leur apogée est derrière eux… oui certainement, mais et alors ? Perso, ce qui m’importe, c’est qu’ils s’impliquent dans la production de l’album, fassent en sorte d’être à la hauteur de leur réputation et le défendent ensuite fièrement sur scène. En 2009, ils mixaient parfaitement le neuf et l’ancien. C’est donc possible, mais ça demande de mettre ses burnes sur la table chaque soir. C’est dur, mais c’est aussi ce qui mérite qu’on foute nous 100€ pour aller les voir.

Répondre
bert

Je confirme. Je veux bien qu’on soit en désaccord mais parler de mauvaise foi c’est l’hôpital qui se fout de la charité. C’est cohérent de finir par Follow pour faire une boucle ? Super et donc mettre Bad dans le rappel aussi c’est une double boucle, idée de génie. Virer Homecoming c’est pour alléger et rendre la setlist plus digeste probablement. Tant de choix logiques et judicieux finalement.

OK les 5-6 titres « rares » de JT sont le sommet du concert, dont Exit. Plutôt qu’énorme j’emploierais le terme rafraichissant. Mais bon chacun met son curseur où il veut sur ce point. Pour le reste écoute Pride, WOWY, Still, Elevation, Miss Sarajevo, et dis-moi où sont les performances « énormes ». Je suis gentil je passe sous silence les autres titres.

Sur le pilotage automatique, jamais ils ne se sont contentés de si peu sur une tournée. Si peu de titres, si peu d’énergie, si peu d’envie d’en faire plus que le minimum syndical. Zoo TV et sa setlist figée n’avaient rien du pilotage automatique, U2 jouait avec spontanéité et envie quasiment tous les soirs et le public en avait pour son blé. Ce n’est sûrement pas qu’une question de setlist ni de lightshow. D’ailleurs qu’est-ce qu’on s’en fout de la taille de l’écran! C’est bien le seul truc qui ne dépend pas de U2…

Répondre
Jvox

Oui oui, j’ai zappé Bad en 2me partie, elle a rien faire là ! Je laisse tomber, ils sont nuls et puis c’est tout ;-)

Répondre
Wilkopolo

Je lis beaucoup de chose sur les prestations de nos chères U2. Mais beaucoup oublie une chose importante, l’ambiance et l’énergie d’un concert dépend aussi beaucoup de l’audience. Autrement dit nous ! Alors très bien le groupe vieillit mais je pense que vous aussi ! J’en entends qui parle des tournées Zoo TV j’en déduis donc que vous n’avez plus 20 ans non plus.. Il suffit de rajouter à cela les personnes de ma génération avec leur portable tout le concert… Exaspèrant ! Limite personne n’applaudit du fait d’avoir les mains prise. Le tout donne une énergie dans le public plus que limite. Le groupe se nourrit de notre énergie aussi et il ne faudrait surtout pas l’oublier..

PS: La chance d’avoir vu le Zoo TV Tour

Répondre
Jvox

Totalement d’accord avec toi ! À nous de mette l’ambiance !

Répondre
guffanti

Parlé trop vite. Le terroriste c’est bien fait sauter avec.
Il s’imagine quoi , il croit qu’il et ou ? A part nulle part je vois pas

Répondre
guffanti

C’est triste. Maintenant c’est trou duc de terroristes sont tellement lâche qui ne se font même plus sauter avec.
Des ados qui ne demander qùa vivre. Toutes mes pensée tout mon soutient pour les familles.
Pour U2 je doute que ce soit une alerte mais la pause pratiquement juste après le rappel me paraît suspect.
On aura la réponse lors des prochains live.

Répondre
wiky

Attention, le contexte terroriste a peut-être joué. Après ce qui c’est passé ce soir, on peut raisonnablement penser que les services secrets supposait une attaque imminente. Ca fait chier. On pense aux familles des victimes.

Répondre
Tery

Eh bien, moi qui regrettait de pas avoir pu acheter de billets pour cette tournée a la suite du premier soir.
Ça me réconforte ne pas en avoir !

Répondre
yeah

Tout, pareil. J’ai de moins en moins de regrets. Je n’étais pas emballé au départ mais y a un toujours un truc qui peut faire basculer, la scène, la set list, la relecture de vieux titres…. Là y a rien, un groupe fatigué qui cachetonne via un best of tour.

Répondre
cahuete

Perso quand je vois l ´énergie déployé je me dis surtout qu ils sont incapables de jouer 2 soirs de suite physiquement et qu il n y a plus du tout de motivation

Répondre
Danvador

Qu’est ce que la vieillesse a à voir là-dedans?
Fan de U2 depuis JT, j’ai fait toutes leurs tournées de Zooropa (1er concert il y a 24 ans tout juste) à No Line… Cette dernière tournée m’a tellement déçu que j’ai laissé tomber…
En plus de cette tournée ratée, ce qui a joué c’est ma découverte de Bruce Springsteen sur scène. Voilà un artiste qui se donne, dont les concerts sont sans fin (près de 4h l’an dernier à Bercy malgré un sautage de plombs) et la setlist variée d’une date à l’autre… Alors que Bruce rend 11 ans à Bono!
Bref, pas d’excuses pour U2 qui effectivement se laisse aller et se moque de ses fans à chaque tournée!

Répondre
ipwt

Mouais, c’est pas beau de vieillir … quand on s’en rend pas compte.
Mais bon, Bono nous expliquera peut-être que ces concerts étriqués ne sont qu’un message politique, à l’image de la vision du monde de leur nouveau président, ou une autre ânerie du genre … Tiens, en voilà un challenge U2SRnR-compatible : trouver la meilleure moins bonne excuse :-) (Bono étant déjà hors concours car vainqueur toutes catégories …)

Répondre

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte