U2 s’en sort mais peine à convaincre

, par Cyril 32 commentaires

Parcourir la moitié de la planète pour découvrir la toute première livrée du iNNOCENCE + eXPERIENCE Tour est un brin déraisonnable. Voire carrément dingue, selon votre degré d’acceptation du fan de base. Pour ce spectateur, aux goûts assurés et aux envies assumées, ce voyage est forcément synonyme de quelques attentes. Gare à ceux qui n’y répondent pas.

Vancouver… Mais que diable t’est-il arrivé ? Tu avais été choisie pour accueillir le retour de U2 après près de 4 ans de disette. Tu étais un peu le centre du monde en ce 14 mai. Tu auras finalement été aussi triste qu’un Nouvel An en terres dunkerquoises. Car oui, toi que l’on surnomme poétiquement Le jardin du Pacifique, tu auras ce soir été la première déception de cette tournée. Une ambiance bien pâle aux alentours de ta Rogers Arena, pas d’entrain à faire monter la température et une participation minimale au concert. Vancouver, tu ne valais pas tripette, pas une demi-molle, pas un tea-bag, rien ! Vancouver, ce soir tu as rejoins Bruxelles et Nice au rang des infamies. Passons maintenant aux choses sérieuses.

Une Innocence prometteuse

De The Miracle à Until The World, U2 a développé la première partie de son concept, liée à l’innocence. Bono l’a d’ailleurs dit en préambule : «Pour ce premier soir, nous explorons notre passé». Et cette promesse a été tenue. L’Irlande, les parents, les amis, les enfants, l’amour, les thèmes se sont succédés pour incarner la jeunesse des quatre Irlandais, qui ont plongé la salle dans l’époque qui a forgé leur identité. La liste des chansons qui ont précédé l’arrivée du groupe sur scène est d’ailleurs symptomatique de cette volonté. The Clash, Simple Minds, Pattie Smith, Motors et bien sur The Ramones ont été diffusés dans la Rogers Arena, histoire de bien identifier l’ambition de U2. C’est dans ce cadre parfait pour lui que cinq titres de Songs of Innocence vont se trouver une place dans la setlist, dont bien entendu Miracle, qui ouvrira les hostilités. Ce premier acte va se révéler comme un des moments les plus personnels de U2 en concert. La réinterprétation de Sunday Bloody Sunday, moins puissante, mais peut-être plus martiale, plus glaciale, et donc plus en phase avec l’esprit qui anime ce début de soirée. Les visuels vidéo diffusés sur le superbe écran apportent exactement ce qu’il faut pour enrichir des morceaux puissants, comme les très émouvants Iris ou Cedarwood Road. Touchante aussi cette inversion des rôles lors de Song For Someone où Elijah, le plus jeune fils de Bono joue le rôle de son père dans son ancienne maison familiale. Lorsqu’Until The End Of The World est venu tout balayer, tout allait encore bien.

La grand braderie

C’est ensuite que tout se complique, même si le groupe revient avec des intentions louables. Invisible d’abord, dont le statut de grand morceau live se confirme. Puis la version remixée de Even Better Than The Real Thing pour faire danser une salle, si toutefois elle n’est pas peuplée de peine à jouir. A cet instant, bien sûr, nous étions fin prêts pour Discothèque. Qui n’arriva jamais, laissant sa place au vu et revu Mysterious Ways. Mais c’est davantage sur l’impression générale de cette seconde partie que la déception pointe. La cohérence des débuts semble avoir laissé place à un méli-mélo sans ligne directrice et dénué d’ambitions artistiques. C’est le plus regrettable. U2 ne sachant pas quoi faire et voulant satisfaire tout le monde a fini par livrer une prestation best-of bien fade. The Troubles, un des grands moments de la soirée, Desire et Bullet The Blue Sky ont toutefois évité que la soirée ne tourne au fiasco total. Mais le coup n’est pas passé loin. Il faudra beaucoup, beaucoup de travail à U2 pour mettre de l’ordre dans son tour de chant. Un public plus participatif devrait aussi l’aider à se sentir mieux dans ses creepers.

Impossible d’achever cette première revue 2015 sans parler de cette fameuse scène. Aux premiers coups d’oeil, le spectateur averti ne peut être que déçu. Rien de spectaculaire ni de très original. Quant à l’écran, il est certes grand, mais le fan en a vu d’autres. C’est lorsque tout ceci s’anime que l’ensemble prend de l’ampleur. Les équipes de Willie Williams ont fait un superbe travail de mise en scène et de productions vidéos. La résolution de l’écran est magnifique et la manière dont le groupe joue avec donne de belles perspectives pour l’avenir. Deux bémols toutefois : il enferme littéralement le groupe trop longtemps après l’interlude et il coupe la salle en deux. Cela peut se révéler un handicap pour l’osmose du public. Enfin la disposition de la scène contraint le public de la fosse à faire un choix difficile. Devra-t-il privilégier la scène principale ou à l’autre bout de la salle, s’installer autour du rond ? Epineux, n’est-ce pas ? Il faut croire que le fait d’avoir attendu dehors quatre jours durant n’aura pas permis à certains de prendre la bonne décision ni évité de se retrouver au pire endroit de cette Rogers Arena.

Discussions

32 commentaires ont été publiés pour cet article.

Thib

Excellentes tes pics Pascal. Mais t’es-tu déplacé ou as-tu un zoom de malade ? Sinon Bono puis le groupe qui rentre dans l’écran, ça semble une super idée. Mais comment ça rend sur place ?

Répondre
bert

Ça rend comme un groupe qui joue en cage, c’est un peu déstabilisant.

Répondre
Thib

C’est ce que craignait. Peut-être garder l’effet uniquement sur Cedarwood Rd ? Finalement, la vraie surprise c’est l’absence de One. Pour ? Contre ? Discuss …

Répondre
guffanti

D’aprés le plan et les couleurs de catégories je suis dans l’éspéce de virage en haut tout juste a coté des tribunes S; @unforgettableu2 : les catégories 1 T toujours d’aprés le plan sont au mémes endroit que moi sauf c’est les tribunes du bas. et il y a aussi des cat1 derriére la scéne expérience.

Répondre
unforgettableu2

si je suis devant l’avant scene experience pour moi ca n’est pas une si mauvaise place
la vue sur l’ecran n’etant pas une priorite
d’ici le mois de novembre on aura déjà vu tous les visuels
le plus important c’est d’etre dans l’axe des 3 scenes

Répondre
guffanti

A Bercy je suis cat2 tribune T derriére la scéne experience mais légérement sur le coté. J’éspére que je verrai bien l’écran.

Répondre
Cyril

Je confirme, t’as une place de merde !

Répondre
guffanti

Une place de merde a 106,50 euros merci beaucoup. Va falloir que je recentre mes priorités dans la vie. Heureusement que je suis en fosse le 15 novembre. Pour Amsterdam c’est aussi la fosse. Pour Anvers je croise les doigts j’ai encore un billet a 106 euros.

Répondre
bouba

Check le plan guffanti j’ai fait ça pour mes 6 concerts… Ya que turin où je me fais avoir…. A 100 e comme tu dis ça fait mal

Répondre
bouba

Heureusement que je fais plusieurs concert avec des fosses et des places latéral… Dégoûté pour turin 2 en tout cas je suis bien derrière la scène expérience.

Bon deuxième soir la team sucking j espère qu’il y aura du no line….

Répondre
bert

Du No Line, du Pop, du California, du Volcano, et même un petit Wave instru!
Sans oublier un petit Stuck en acoustique façon cerise sur le gâteau, il faut y croire ;)

Répondre
bouba

C’est de l ironie le stuck je suppose

Je vous souhaite plein de bonnes choses pour vancouver 2 en espérant que edge soit remis
pour moi ça commence le 18/07 à New York. Impatience quand tu nous tiens

Répondre
Pauline

Tribune T normalement c’est bien derrière la scène Experience. Mais ça m’a l’air juste de voir l’écran depuis cette tribune, pas cool pour toi :(
(Erratum : le plan n’était pas le bon…)

Répondre
unforgettableu2

moi aussi je suis en tribune t cat 1 mais j’espere que c’est le cote experience en face de la scene principale puisqu’il y a plus de cat 1 que de cat 2 !

Répondre
Pascal

Le son est ok, quoique tjs très fort si tu n’as pas tes protections.
c’est le visuel qui pose souci, avec cet écran qui scinde la salle en deux, sans parler de ceux en bout face et arrière scène, qui ne voient rien des écrans transverses, et rien en alternatif écran de ci de là n’a été prévu pour eux…

Répondre
bouba

En gros le deuxième turin je suis derrière la scène expérience Je peux revendre mon billet….

Répondre
The Fly13

C est fou d attendre un titre comme discothèque qui a toujours était une daube en live!

Répondre
Cyril

Toi tu mérites de te faire naturaliser vancouverien !

Répondre
The Fly13

Non la preuve j y suis pas allée !:)
Il n y a pas que toi qui peut critiquer :)
Pour pop restera un album de passage qui a été une déception suite a achtung baby et zooropa même si la tournée était bien! D ailleurs discothèque n arrivera jamais a la cheville de the fly !!!
J attends plus des titres rarement joué ou pas du tout comme drowning Man. When i look at the world Acrobat….

Répondre
guffanti

Vu la disposition de la red zone, valait mieux acheter un billet fosse et avec un peu de chance on a une meilleure place. Ensuite combien de temps dure la soi disant « pause »? Le son et aussi bien bon que l’affirme le groupe? Pour la 2e partie je crois aussi qu’il vont mettre un petit moment a chercher la bonne. Probléme quand ils auront trouvé ils risque de ne plus la bouger.

Répondre
Pauline

Guffanti j’ai dû supprimer une phrase de ton commentaire pour que le staff de Sucking ne sache pas ce que le deuxième soir leur réservera ;)

Pour la pause entre les deux sets elle a duré 5 minutes. Je me pose la question de la meilleure place à avoir en fosse… Trop près du catwalk on ne voit rien à l’écran (à moins de se faire un torticoli) or vu ce qu’il y est diffusé c’est dommage de le louper, et au fond la majeure partie est réservée aux Red Zone. La meilleure place est peut-être aux abords des Red Zones, histoire d’avoir un minimum de recul, et de préférence côté scène Innocence puisque le groupe ne s’est trouvé sur la scène Experience que le temps de 5 chansons (sans compter les fois où Bono est parti s’y balader tout seul).

Répondre
bert

La meilleure place semble être au milieu du runway, et un peu en retrait pour voir l’écran. Collé aux Red Zone c’est pas mal.

Répondre
guffanti

@pauline : Sorry , désolé!! C’est vrai qu’il font encore le 2eme soir.

Répondre
bouba

par contre ceux qui sont plein axe virage se font avoir par rapport à l’écran…

Répondre
Frolik

Je suis en virage 2 soirs: secteur 122 a Turin et gradin L a bercy….bien dans l’axe des écrans…au prix des places ça fait chier.
Mais bon on pouvait pas prévoir un écran disposé dans ce sens.
Par contre au vue des photos y’a des petits écrans pour ceux en latéral.

Répondre
Pauline

Les photos du concert, gracieusement prises par Pascal qui a regardé tout le show à travers son objectif ;)

Répondre
hecemes

pathétique sur with or without you !

Répondre
bouba

Avez vous vu edge se relever….

Répondre
renard

Et le son?

Répondre
bert

Le son nous a semblé très bon mais on ne connaissait pas la salle donc difficile de savoir si c’est lié à la scène. Ce qui est sûr c’est que les enceintes sont aux quatre coins de la scène et donc bien mieux réparties que d’habitude.

Répondre
Cyril

Je l’ai trouvé très bon, mais comme le dit fort justement bert, il faut attendre d’écouter le concert dans une autre salle. En revanche, clairement ce soir, ça donnait bien !

Répondre

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte