Boy

Aucun commentaire

Imaginez un premier album. Sur ce premier album, le premier titre s’appelle I Will Follow, où le chanteur s’adresse directement à sa mère disparue et lui dit qu’il la suivra où qu’elle aille. C’est par cet incroyable morceau, d’une maturité étonnante pour des gamins de 20 ans, que s’ouvre Boy. Follow, relégué au rang de deuxième single, sera un des joyaux du reste de leur carrière. U2 n’a jamais oublié ce morceau, joué à toutes les tournées depuis trois décennies. Si son sens originel s’est doute altéré avec le temps, il n’a pas pris une ride. La monstrueuse interprétation livrée le 18 septembre 2010 à Paris symbolise sa place particulière. Capable de faire se lever un stade entier aux premiers riff de guitare, I Will Follow peut exister auprès de n’importe quoi. De Beautilful Day à Mofo, sans jamais avoir à rougir. Ainsi vivent les créations qui échappent à leurs auteurs.

Après cette claque, l’enchaînement aurait pu s’avérer compliqué. Le groupe lève un peu le pied et s’aventure durant trois morceaux suivants dans des univers plus complexes, plus denses. Twilight, An Cat Dubh, Into The Heart surprennent. U2 promettait une énergie pure, de la guitare cristalline à profusion et le voilà qui joue dans une cour qui n’est pas encore la sienne. Quatre ans avant The Unforgettable Fire, ils posent les premières pierres d’une production de grands garçons. An Cat Dubh et Into The Heart, oubliés depuis le milieu des années 80, ressurgiront lors du premier leg américain du Vertigo Tour. Drapeau de Boy suspendu en haut de la scène, «I wanna go back to where we started first», dira Bono en quelques soirs de 2005. U2 est redevenu un groupe de rock, montrant qu’affronter leur jeunesse ne les effraie pas. Charge à ces morceaux venus du début de leur histoire de prouver qu’ils ont gardé cette flamme. Ainsi, lors de certains concerts, U2 alignera trois titres venus de son premier album, vieux de 25 ans. Et c’est Electric Co. qui ouvrira le bal. Il aura, lui, la chance d’aller jusqu’au Mexique en 2006, quel parcours ! En tout sept titres, sur onze, seront joués lors de la tournée Vertigo. Des albums beaucoup plus récents n’ont jamais eu cet honneur…

Détail important, en live les morceaux de Boy permettent au groupe de se rapprocher sur scène, de renouer une vieille unité. Balancés à la face du public, ils parviennent à comblent la nostalgie des plus anciens et à faire sauter le public moins avertis. Du rock simple, efficace, du comme on en fait plus.

Boy a tout de même un défaut : Shadows And Tall Trees. Une sortie un peu pompeuse, molle du genou, pas franchement aboutie, bref une fin ratée ! Que U2 en soit pardonné. Les fines bouches diront que Boy a un autre défaut : celui d’être trop bon par rapport à October, qui arrivera tout juste un an plus tard. Tant pis pour lui.

A propos de cet album

Premier album studio de U2.

Sorti le 20 octobre 1980. Sortie remasterisée le 9 avril 2008.

Enregistré entre mars et septembre 1980 à Dublin (Windmill Lane studios).

Produit par Steve Lillywhite.

Singles :

  • A Day Without Me
  • I Will Follow

Tournée :

Boy Tour 1981/1982 (157 concerts).
Ouverture le 6 septembre 1980 à Coventry (Angleterre). Clôture le 6 juin 1981 à Londres (Angleterre).

Discussions

Soyez le premier à réagir à cet article!

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte