Bruxelles : "Come on Baby light my fire"

, par Cyril 35 commentaires

C’était l’arrivée des Messies sur le sol européen, et même Isabelle Boulay qui se produisait ce soir là à Bruxelles, n’y pouvait rien, la capitale du Zooropa a tremblé vendredi soir au son de U2.

Tous les fans étaient en effervescence depuis le début de la semaine, avec le montage de la nouvelle scène, les premiers essais de son, l’arrivée du groupe pour les rehearsals, la répétition grandeur nature et finalement le concert d’ouverture de la tournée européenne, « là même où nous avons commencé, il y a 25 ans » dixit Bono.

Un après-midi dans le calme

En arrivant vendredi midi sur place, nous avons pu constater que la foule s’était bien donnée rendez-vous près du stade du Roi Baudouin, d’ailleurs, personne ne s’y était trompé, la brasserie du coin ayant même sorti leur carte « spéciale évènement » avec des tarifs surnaturels, 2 euros pour un verre d’eau, effectivement, c’est un évènement !

Ce n’est que vers 15h que nous décidons de rejoindre l’entrée en tribune 4, celle des pré-fosses. Au même moment, la foule est invités à entrer dans les allés du stade afin de pouvoir profiter du merchandising et des buvettes (nous reviendrons sur ces dernières en fin d’article). C’est donc avec calme qu’à nouveau nous attendons de pouvoir pénétrer dans l’enceinte même du stade. Pour nous faire patienter, un petit « Vertigo » et « Love and Peace or Else » viennent faire trembler les murs de ce stade à l’architecture sans génie (terme sympathique pour ne pas dire « moche »…). Le temps est beau, sans être étouffant, bref, l’après-midi commence bien !

Lorsque enfin les portes s’ouvrent, c’est pour tous, une course effrénée qui commence, et grâce à une technique infaillible, voilà notre petite troupe installée face à la scène principale, au 5ème rang, qui deviendra 3ème par la suite. Premier constat, cette scène, si elle n’a pas une originalité digne du ZooTV ou du Popmart, est malgré tout très belle et surtout très haute. Les premiers rangs finiront avec une petite douleur au cou, ça leur apprendra à être bien placé ! Par contre, les deux parenthèses nous entourant sont bien enfoncées dans la foule et beaucoup plus « enterrées ». Le mur d’images que tout le monde a pu voir sur nos photos est réellement immense et donne envie que ça commence… Dans 5 heures !

The Thrills & Snow Patrol ouvrent bien la voie. Les groupes sont sympas, souriants, visiblement fans de U2 (tous irlandais, ça doit être dans les gênes) et proposent une musique pop bien agréable en cette fin d’après-midi. L’accueil qui leur est réservé est fidèle à ce qui se fait en général pour les premières parties, mais personne sur scène ne s’en offusque et on passe un moment bien agréable en leur compagnie.

Le stade du Roi Baudouin, quelques minutes avant l’entrée des artistes.

I want to introduce someone to you !

Reste que nous sommes venus voir les 4 quadras mettre le feu au Roi Baudouin, et qu’on les attend de pieds fermes. Après quelques soucis techniques avec les guitares de The Edge, l’effervescence monte d’un cran lorsque le titre d ‘Arcade Fire retentit dans les enceintes de l’enceinte (ah, ah, ah,…), le public situé dans les tribunes gauche s’active, le groupe arrive…

Voilà 4 mecs, tirant la tronche pour la photo, qui grimpent sur scène en même temps, nous faisant face, presque nous défiant du regard pour le combat qui s’annonce. Chacun regagne sa place et Bono lance les hostilités. « I want to introduce someone to you ! I want to introduce Larry Mullen to you ! Everyone ! Adam Clayton to you, on the bass for you ! Everyone ! You know this man ? The Edge for you !” avant de lancer les désormais célèbres « Unos, dos, tres, catorce » que le foule hurle à gorges déployées.

La fosse saute et chante (pas toujours juste, je vous l’accorde) avec une démesure digne de U2. Bono prend la pose en regardant un hélicoptère qui passe au dessus du stade « Hey, Mister Helicopter, take a picture of this guy ». Il a beau avoir atteint les 45 ans il y a juste un mois, le bonhomme n’a rien perdu de cette ferveur animale qui fait de lui un showman d’exception.

The Edge & Adam Clayton ne sont pas en reste. Le guitariste est en grande forme et toujours hyper concentré sur son jeu et les déplacements de son chanteur de collègue, pour autant, le Edge ne se prive pas d’aller se balader sur sa passerelle dès les premières notes – surprises – de « Until the end of the World ». Le bassiste, très en mouvement également, vient régulièrement devant la scène recevoir moult marques d’admiration, auxquels il répond tout le temps par de nombreux sourires et même par un « thank you » de temps en temps.

Regret de ce début de concert, le jour encore bien présent. Jusqu’à « City of Blinding Lights », la lumière gâche un peu le spectacle visuel, mais l’énergie déployée par le groupe est telle que l’on oublie ce petit désagrément. La setlist ne présente que peu de surprise par rapport à ce que nous avions vu durant le leg1, mais en ce qui nous concerne, on sent le groupe beaucoup plus à l’aise qu’à San Diego ou Anaheim il y a trois mois. Les enchaînements sont beaucoup plus fluides et nettement mieux maîtrisés. Par exemple, le passage tant décrié entre « Pride » et « Streets », même s’il continue de ne pas faire l’unanimité, est devenu bien plus agréable à entendre et moins brusque qu’il ne l’était au lancement de ce Vertigo//05.

Bono & The Edge sur scène pendant Sometimes You Can’t Make It On Your Own.

Autre déception, pas un mot de Bono en français (et encore heureux, pas de flamand !), si ce n’est un « J’aime Bruxelles », et aucune mention de ce lancement de tournée européenne. Bizarre, et limite pas très sympathique pour le public venu en masse accueillir le groupe irlandais.

Par contre, comme à son habitude, le chanteur engagé mentionne la future réunion du G8 qui devrait adopter l’annulation de la dette des pays les plus pauvres. Au passage, il remercie le public du soutien manifesté à cette cause ainsi que le groupe qui lui permet de poursuivre toutes ses activités en dehors de son « travail » quotidien.

On notera quelques points forts au cours de ce concert déjà bien raconté ci ou là. La transition entre « Miracle Drug » et « Sometimes… ». Un battement de coeur s’enchaîne sur le bruit caractéristique de l’encéphalogramme plat annonçant la mort du patient, juste avant que Bono ne dédie cette chanson à son père et n’enlève ses fameuses lunettes pour la seule fois de la soirée. Un chanteur à nu, montrant son visage marqué et une émotion palpable, transmise à tout le stade.

On notera la présence totalement absurde d’un fan brandissant une photo des parents de Bono, photo en plus visible sur les écrans géants. Une bien drôle d’idée que voilà, mais passons… « Running to stand still », totalement dépouillé, avec cette lumière bleue aveuglante, une douceur simple au milieu de ce gigantisme. La triplette « Achtung Baby » qui fait disjoncter les fans, en particulier « Zoo Station » et « The Fly » qui ne prenne pas une ride. Le son est dur, métallique, totalement dans l’esprit avec lequel ils ont été écrit.

Le dernier « Vertigo », prévu sur la setlist originale, mais que Bono fait mine d’improviser en demandant à Larry s’il désire terminer sur un titre rock. La nuit étant maintenant bien tombée, les écrans peuvent offrir tout leur apport à ce titre déjà puissant. Bono est déchaîné et offre tout ce qui lui reste d’énergie à ce public évidemment acquis à sa cause.

Alors que reste-t-il de ces deux heures passées avec U2 ?

Un sentiment persistant de plaisir et de don de soi. On peut argumenter de longues heures durant sur la machine à billets qu’est devenu U2, sur la setlist qui n’évolue pas des masses ou sur des discours répétitifs et pour une part déjà écrits, mais quiconque mettant les pieds dans le stade où va jouer U2, et qui y vient sans une flopé d’à priori, repartira à coup quasi sur avec une banane accrochée au visage.

Ils ne sont plus les jeunes hommes qui brandissaient des drapeaux blancs et soulevaient des stades avec leur rock héroïque, ce temps là est bien révolus, mais ils sont toujours 4 mecs qui prennent leur pied à soulever les foules et sont capables de faire partager cette énergie à leurs fans. Même si tout le monde aura son petit commentaire de « moi, j’aurai gardé ceci et viré cela » et s’il leur est absolument impossible de satisfaire 100% des gens présents (et encore moins les absents), U2 peut encore botter le cul d’un bon paquets de jeunes groupes aux dents longues et de vieux rocker aux semelles usées.

Un mot sur nos amis belges…

Admettons le, l’organisation de début de journée a été parfaite. Entrée bien gérée, fouille approximative, foule bien maîtrisée et même des verres d’eau distribuée durant l’attente à l’intérieur du stade. Même cette idée de vendre les deux fosses à deux prix différents se révélait excellente, malhereusement la suite ne fut pas aussi idyllique.

D’abords, le stade. Si le design de cette enceinte récente laisse à désirer, il est encore plus étonnant de voir des vitres dressées devant les tribunes. Ces dernières obligent les premiers rangs à regarder le concert à travers un plexiglas crasseux et qui sépare honteusement la foule du groupe. Il est intéressant de noter que c’est dans cette même ville que le drame du Heysel a eu lieu, et que malgré cela, on continue d’enfermer les spectateurs derrière des vitres qui peuvent se révéler meurtrières en cas de panique.

Cette disposition particulière n’a probablement pas aidée à mettre le feu aux tribunes. Autant la fosse a parfaitement répondu présente, autant les tribunes ont dû être clouées sur place par les hamburgers et autres boudins (on parle ici de nourriture, bien entendu) vendus à l’extérieur. Personne n’a daigné lever son bout de fesse fatigué durant 2h de concert, ce qui laisse deux possibilités: soit U2 a été très mauvais et n’a joué que pour les spectateurs proches; soit le public belge est le plus mauvais qu’il fut donné de voir depuis des lustres.

La réponse sera vite trouvée au fil des concerts. Si les tribunes continuent de dormir et de baigner dans la bière basse qualité, alors U2 devra prendre une chambre à l’hospice. Si par contre, les show qui suivent mettent le feu à tout le stade, la Belgique tout entière devra reconnaître son évidente faiblesse et s’engager à ne plus jamais accueillir de concert de cette envergure.

Un mot enfin, nous vous l’avions promis, pour les buvettes. Point d’euros dans l’enceinte du Roi Baudouin, mais des tickets ! On croyait l’homme du Puy du Fou totalement dépassé, et bien non, il y a pire, il y a les Belges ! Ici, on paye avec des tickets ! Ainsi donc vous faites la queue pour acheter des tickets puis vous faites à nouveau la queue (en devant quasiment se battre) pour avoir un coca à moitié rempli, ou évidemment un verre d’eau qui vous coûtera le même prix (2 tickets, soit 2 euros pour ceux ayant suivi l’évolution du monde au cours des siècles derniers)…

Une spéciale dédicace pour le vendeur de hot dog dont le pain bien frais, en tout cas, deux jours auparavant, nous a permis de reprendre la route l’estomac plein ! Heureusement qu’ils savent faire de beaux écrans et qu’ils sont à la pointe de la technologie vidéo, sinon, on se demanderait ce que U2 vient y faire !

Discussions

35 commentaires ont été publiés pour cet article.

bouljac

Question à Cyril.
Pourquoi pourris-tu un si bon article par ce dernier chapitre agressif et tout simplement con (désolé)?
Je reviens du concert du Stade de France(samedi 09/07).
L’enceinte est magnifique.Le concert fut très bon. Rien à dire sur les quatres Irlandais. Le boulot a été bien fait.

Par contre,nous sommes restés 2 heures debouts et entassés sans avoir d’eau,pour arriver devant 2 gars dont la machine ne lisait qu’un code-barre – ticket sur deux.
A la fouille ,la rangée des hommes était fluide.Par contre il n’ y avait qu’une fille pour fouiller les dames.
J’allais oublier.On nous a fait enlever les bouchons de toutes nos bouteilles remplies.J’avais 6 x33cl d’eau.Je n’en ai gardées que deux.
Dans le stade,il n’y avait peut-etre pas de tickets-cosommation mais il fallait débourser 5.00 euros pour un coca et 5.50 euros pour un verre de bière très très platte.

Mais je m’en fous.J’ai passé un excellent concert et une très belle soirée.C’etait pourtant mon quatrième concert de U2.

A la différence de Cyril, je n’ai pas été frustré.
Néanmoins, je n’aurais pas eu l’impolitesse de dénigrer mes voisins français. Est-ce la faute des Belges si U2 a bâclé son boulot? Si le son était mauvais?
Moi je n’ai pas construit le stade Roi Baudoin mais j’ai lu ton paragraphe et je suis Belge.
Je crois qu’après ton "petit mot sur nos amis belges", des excuses ne seraient pas superflues .

Quoi qu’il en soit , c’est sans rancune que je te salue Cyril.
Courage rien n’est perdu.Tu es un fan de U2.C’est qu’il y a du bon en toi.

Vive U2.Vive les Français et vive les Belges(aussi).

Répondre
fredjbd

tout d’abord laissez-moi vous féliciter pour la qualité de votre site …..

sincèrement Bravo…..

mais, car il y a un gros mais.

Je ne peux concevoir qu’une personne fasse des raccourcis aussi invraisemblables sur le dos des belges.

oui le public n’était pas excellent …mais le stade y est, je pense, pour beaucoup et surtout je pense que l’on ne peut en vouloir aux personnes qui n’ont tout simplement rien entendu ( cfr problème de son ) .

oui des personnes étaient bourrées mais a moins de leur avoir demandé leurs papiers je ne vois pas comment tu as pu voir qu’ils étaient belges…..

oui, le système des tickets était archaïque mais….. non là vraiment tu as raison.

je ne veux pas mettre de l’huile sur le feu mais oser affirmer que la belgique n’est pas à la hauteur pour organiser de tels évènements……. il y en a qui ne manque pas d’air mais bien de culture musicale …. le festival de werchter est l’un des plus importants d’europe, un tas d’artistes n’ont de cesse d’encenser le public belge et surtout, le groupe irlandais qui a tout de même une certaine expérience de la scène ne manque jamais de passer par cette bonne vieille belgique lors de chaque tournée ( pas mal pour un si mauvais public )

je terminerai par cette phrase : "la perfection n’est pas de ce monde et surtout pas à Bruxelles ce 10 juin mais cela le belge le savait bien avant le concert qui était tout simplement le premier d’une magnifique tournée où je vais ( à Paris ) et où j’ai déjà ( à Dublin ) rencontré beaucoup de fans dont les pensées ne vont jamais jusqu’à bannir une nation d’un tel bonheur….."

Répondre
dan jk

C’est ça qui est horrible dans cet article. Là où la musqiue n’est censée avoir de frontière et rassembler tout le monde, certains osent mettre en cause une nation parce qu’un concert fut trop moyen à leur goût.

Aves des pensées comme on comprend mieux comment la violence qui peut exister dans certaines manifestations rassemblant plusieurs nations comme les matchs de foot.

Répondre
michavan

frankouille, je ne parlais pas non plus de tous les francais ni de tous les concerts en france mais de certains, à anvers aussi l’ambiance était folle pour l’élévation, le pop mart et zooropa à wechter du tonerre et ne parlons pas de 1986 ou les sismographes du uccle s’étaient affolés et ce n’est pas une blague tant l’ambiance était folle à forest national ce soir la, alors que notre groupe adoré entamait sunday bloody sunday, ne te méprends pas sur mes mots, j’ai des amis partout en france, je vais en vacance en france, je voulais juste dire que il n’y a pas qu’en belgique qu’un concert peut laisser un souvenir moyen. Pour ma part j’étais avec macphisto ou mephisto, pardon ma poule j’oublie ton pseudo et vraiment à part les trois cons comme il dit, on s’est éclaté, moins que si on avait été dans la fosse mais bon on ne choisit pas toujours et pour nous l’important n’était pas d’être belge , francais ou que sais je, l’important c’était d’être là et d’entendre notre groupe adoré. Concernant les quelques cons, un jour timsit à dit " chaque année voit arriver son lot de cons mais cette année j’ai l’impression que ceux de l’année prochaine sont déja là". et petite info il est plus facile de brancher un terminal pour carte bleue dans une salle comme bercy qu’en plein air je suppose. Allez amis francais je vous adore mais cessez de dire qu’il n’y a qu’en belgique que ca se passe comme ca. Merci

Répondre
mcphisto

Ben ouais comme j’ai dis précédemment la connerie est une maladie universelle… moi je, Belge, je me suis énervé sur un steward en tribune parce que monsieur ne parlait que le néerlandais… on est à Bxl, si tu bosses là tu parles les langues nationales et autant que je sache le français est une des trois langues officielles du pays! Pour ce qui est des T-shirts, ma femme a voulu en acheter un, elle qui est parfaite bilingue, s’est exprimée en néerlandais… elle n’a jamais réussi à obtenir le T-shirt qu’elle demandait, elle avait beau décrire celui qu’elle voulait, la bonne femme lui en amenait toujours un autre… Ma femme a abandonné au bout de 6 essais, tant pis on commandera sur le net! Alors pensez un peu s’ils connaissent la carte bleue… Faites moi rire! Et je ne parlerai pas de ces trois crétins de supporters su Standard de Liège qui geulaient pendant que Bono parlait de son père, et pendant Running… Je préfère me souvenir des ceux super cools flamands qui lançaient des holas dans notre tribune, de l’excitation d’entende les premières notes de mon groupe préférés, en plein jour ou pas, c’était eux, c’était pour eux que j’étaits là et je n’ai pas boudé mon plaisir… Il y a quand même un truc agaçant que j’ai lu à propos de qui aurait dû être dans l’arène et qui n’aurait pas dû. Hey les gars on ne va pas commencer à faire de l’élitisme quand même! Tout le monde a le droit de voir U2, les gros fans acharnés comme vous et moi, les moins fans voire les presque pas fans du tout aussi! U2 est devenu une légende et tout le monde veut les voirs!? Des gros fans acharnés comme moi étaient dans les tribunes et non dans la fosse comme des moins fans… peut-être mais primo je n’avais qu’à m’inscrire sur U2.com et j’aurais pu avoir des places avant les autres… deuxièmement revoyons la manière de vendre des billets de concert, de façon à ce que les gros acharnés comme nous soient récompensés d’avoir fait une file de 18h à la fnac pour obtenir les meilleurs billets… là les vrais fans pourront s’exprimer!
On devrait essayer de faire quelque chose contre Clear Channel et les monopoles de ce genre! Quand je pense que Bill Gates en est à son ennième procés pour situation de monopole… Pourquoi CChan ne fait-il pas l’objet de poursuite aussi? L’UE devrait s’y pencher (article 85, 86 du traité de Rome les gars, relisez les…)

Répondre
Frankouille 64

euh les gars vous parlez du public français ….. étiez vous la à Bercy en 2001 ???? j’ai halluciné de la qualité de celui-ci ….. et pourtant il y avait des huiles aussi…. j’étais assi en cat 1 pas trés loin de Zazie qui passait son temps à sauter … mylene Farmer qui pour une fois ne pleurait pas et Sophie Marceau qui ne faisait pas exprés d’avoir un accident de décolté …. sans rire tout le public sautait , c’était la folie …. bon ok , je vous l’accorde .. c’était en salle et pas trop comparable …. .sinon .la tribune C3 était en partie minable c’est un fait … vous n’avez pas vécu le concert à ma place quand même …. en Fosse çà avait l’air d’être mieux … mais bon pas la folie nan plus …. toute la journée était relativement calme … le matin à 9 h … une centaine de personne à chaque entré …. et puis je veux bien ne pas critiquer la Belgique mais bon ….

aprés 30 minutes d’attente pour acheter un tee-shirt …

– Bonjour madame, oh nan , mais …… vous ne prenez pas la carte bleue ?
– (d’un air supérieur en ce foutant de ma gueule) ha ha mais monsieur où avez vous vu que l’on prend la carte bleu pour acheter des tee-shirts à un concert ….
– (je lui réponds du tac au tac) paris bercy , Elevation tour, 17 et 18 juillet 2001 !
-(trop véxée) oui mais vous etes en BELGIQUE ici monsieur !!!!

Trop drole et trop conne ….

Je pense que les belges sont des gens tres intelligents, trés cool et sympas , contrairement à ce que disent quelques bouffons de français …. les belges sont loins d’être cons … j’ai pu le constater tout le long du séjour …. par contre le soir du concert, les quelques cons m’ont tendu une véritable ambuscade !

Répondre
michavan

je suis d’accord avec dan, on ne peux critiquer le groupe mais qu’on arrête de taper sur les belges, moi j’étais en tribunes 3b et crois moi, il y avait une ambiance folle, bien sur quelques rares cons qui picolaient, dans le paquet des hollandais, anglais et trois belges, comme je l’ai déja dit j’ai assisté à des concerts en france, crois moi des pêtés à la bieère et autres substances, il y en avaient c’est malheureusement devenu chose courante mais je ne me permetterai pas de critiquer pour autant le public francais, je préfère parler de cons dans ce cas la qui n’ont rien à foutre à un concert et qui ont privé des vrais fans d’avoir des places, mais par pitié arrêter de taper sur la belgique et les belges, ils ne sont pas tous shootés ou alcolos, si tous les groupes aiment venir en belgique c’est qu’il y a une raison.Je vais finir par ne plus lire ce qu’il y a sur ce forum, ca va finir par m’agacer pour de bon, payer le prix fort parce que sur 60 000 personnes il y en avait 1000 de pêtés je trouve ca fort. A bon entendeur salut

Répondre
dan jk

Cher Frankouille 64, je pensais que la raison de mes réctions à cet article étaient claires, pas encore assez apperement. Je vais donc essayer de réexpliquer le plus brièvement possible :

– je ne veux pas discuter sur la performance du groupe
– je ne veux pas discuter sur l’ambiance qui était mieux dans la tribune XB345Z, ou alors aux pieds de Bono ou que sais-je.
– par contre je dis que remettre tout sur le dos du peuple belge, c’est un gros gros méchant raccourci, c’est stupide pour rester gentil.

Répondre
Frankouille 64

Dan Jk … je te rapelle que Bourvil était contre une des deux avancées …. alors forcément question ambiance j’imagine que c’était bien mieux qu’en tribune … donc Cyril n’a pas completement faux sur ce point ….

Tu évoquais U2achtung.com comme si nous ne connaissions pas ce site ( je te rapelle au passage que Bert en ai un des co-fondateurs !) et tu le cite pour exemple …. je ne trouve pas cela trés fair play vis à vis de Neophobia …. enfin bref … voici ce que je retiendrais du concert de U2 à Bruxelles :

Que de kilomètres pour venir voir U2 et sa premiere dates européenne … 2400 Km allez-retour , pour être plus exact … et oui c’est moi le Biarrot du pays-basque ( ne me parlez pas rugby et B.O sinon je vous assassine !) ….

Que dire du concert de U2 , afin d’eviter 10000 lignes ? je vais faire cela en points positifs et points négatifs … commençons par les négatifs :

– Pas d’entrée spectaculaire du groupe ( pour l’Elevation Tour , cela pouvait se comprendre , mais là , çà fait cheap !)
– La lumiere du jour est presente durant la moitié du concert : gros point négatif , on entre réellement dans le vif du sujet que trés tard !!!
– public des tribunes C3 totalement hallucinant : vas et viens plus que réguliers pour aller chercher de la biere on se croirait aux USA , mec qui gueulent dans leur téléphones pour se faire entendre de leur interlocuteur . Quincagénaire immitant les jeunes adolescentes en criant BOONNNNOOO ,durant "Running" , je l’aurais frappé !!! Public mou , froid , ne réagissant que sur Vertigo , Sunday, NYD ou Pride…
– Jeu de lumiere décevant sur les deux avant scene puisque inexistant …. je pense que l’effort aurait pû (dû) être fait pour que les deux avancés soient éclairées comme l’ellipse aux USA .

+ Groupe super en forme .. la voix de Bono est trés bonne cela fait plaisir , énormément plaisir
+ Jolie scene et jeu de lumiere , l’écran est magnifique , bien que moins impressionnant que celui du popmart tour (d’ailleur incomparable puisque celui du Vertigo Tour est 3 fois plus petit)
+ Bonne set list , même si un petit please n’aurait pas fait de mal
+ ambiance public fosse trés bonne , des tribunes , nous pouvions les entendre chanter sur tous les morceaux.
+ le moment où j’ai decidé de quitter ma place pour descendre dans les escaliers loin de ce groupe d’abruttis qui étaient en train de me gacher le concert.
+ Snow Patrol , pas si merdique que çà !

Bref trés bon concert de la part de U2 , trés beau spectacle mais commençant trop tot (avec le jour !)) je ne pense pas que 100 % du public méritait d’assister à un tel concert (je parle pour les gens dans les tribunes qui étaient bourrés avant que Snow Patrol n’entrent en scene) , la vas et viens aux bar durant le concert . pffffff merde !
CONCLUSION : si U2 doit revenir un jour à Bruxelles , j’opterai pour la fosse laissant les beaufs dans leur tribunes avec leur biere ! et les autres spectateurs dans leur passivité affligeante .

Répondre
michavan

bravo dan jk, voila une analyse pleine de bon sens, un jour bono à déclaré que jamais il n’oubliera l’acceuil qu’a fait la belgique au groupe à ses débuts, voila pourquoi ils n’oublient jamais la belgique lors de leur tournée et puis la quelité de notre public n’est plus à prouver, mais mille pardons j’ai beau creuser ma mémoire, des mous du genoux comme disent certains j’en ai pas vu des masses et pourtant j’étais dans les tribunes, allez ca m’énerve je n’en parle plus, je préfère me souvenir de la soirée et de ce groupe que j’aime tant

Répondre
bert

Dan jk je crois que Cyril a fourni certains éléments d’explication au sein des divers commentaires de cet article. Ta comparaison avec le forum achtung n’est pas franchement opportune.

Répondre
dan jk

Oui effectivement le forum y est très intéressant. Chacun exprime son avis sur le concert, certains le jugent très bien, bien, moyen etc soit à cause du groupe ou de l’ambiance etc.

Mais en tout cas :

– personne n’en s’en prend à une nation tout entière parce que les gens présent dans le stade (partiellement belges je le rappelle) n’étaient pas assez excités à son goût.

– personne ne se permet de juger le sort d’un pays quand à l’organisation dévenements.

– personne ne se permet de dire que U2 est venu en Belgique juste parce que leurs écrans sont réalisés dans ce pays

Répondre
mcphisto

Je crois que vous connaissez tous le site http://www.u2achtung.com!
Allez lire la revue du concert de Bruxelles rédigée par "Bourvil"… le lien est le suivant : http://www.u2achtung.com/00/u2005/voir_revues.php?id_revue=&id=1142
C’est amusant de voir qu’en fonction de l’endroit où on se trouve et en fonction de son état d’esprit on peut voir les choses sous un autre angle! On n’a pas l’impression que Cyril et Bourvil aient été voir le même spectalce au même endroit au même moment… Et pourtant! Preuve est faite que c’est chacun ses goûts, Bourvil lui n’en tire pas de conclusions générales dangereuses et polémiques!

Répondre
Cyril // U2Neophobia

Oui, tu as tout à fait raison, U2 devrait pouvoir exister sans Clear Channel, mais je ne suis pas certains que se soit le promoteur qui décide jouer en stade, ça, c’est plus du ressort du groupe. Et tu sais, pourles tarifs, là aussi, U2 est totalement au fait de ce qu’ils vendent, crois moi, sinon, les billets seraient à 200euros…

Enfin, c’est évidemment un ensemble de choses qui font qu’un show est bon ou moyen. Pour ma part, j’ai trouvé U2, et Bono en particulier, très en forme. Reste que parfois la mayonnaise ne prend pas, et à mon sens, si le groupe doit enflammer son public, le public, lui, doit pousser le groupe à faire plus que le tarif habituel. Et là dessus, à mon avis toujours, le public a faillli ce soir là.

Pour Anvers en 2001, oui, ça n’avait rien à voir, mais déjà l’organisation avait été cahotique ;-)

Répondre
michavan

allez cyril on en parle plus mais soyons honnête, un groupe comme u2 qui est celui que j’aime le plus et ce depuis plus de 20 ans, j’en ai 35, devrait pouvoir se passer des cons de clear channel, qui ont imposé le choix d’un stade peu étudié pour ce genre d’évènement, revoir aussi le prix des places et encore on a de la chance c’est l’un des concerts le moins cher, arrêter de permettre à go for music de monopoliser la vente des places sachant que ceux ci ont volontairement vendu 80% des places en flandre, qu’un nombre abrutissant de places ont été vendu en hollande alors que chez eux il y à plusieurs dates et que soyons honnête un groupe tel que celui ci devrait avoir des ingénieurs du son digne de ce nom. Le rock doit rester accessible à tous, je sais que ce concert n’étéit pas parfait même si pour ma part j’ai passé une super soirée mais le public en est il le seur responsable c’est surtout ca la question que je voulais que tu te poses au travers de mes interventions. Tout n’est pas faux dans tes écrits mais dire qu’aucuns mots, aucunes virgules ne doit être changée, je trouve ca un peu dommage, tu étais peut être en belgique lors de l’élévation tour ou du pop mart ou zooropa, l’ambiance était tout autre mais les lieux beaucoup plus appropriés et les prix plus décents. Je suis plutot d’avis que tous ensemble nous soyons unis pour qu’enfin la musique devienne accessible à tous et non pas comme je le crains réservée aux classes supérieures. Un fois de plus sans rancunes cyril mais prends tous les éléments en compte avant d’écrire tes articles. Il n’en demeure pas moins qu’en tant que fan de u2, je dis respect.

Répondre
Atomic Mofo

Article de Télémoustique de ce mercredi :

A l’arrivée du groupe irlandais à bruxelles, la pression médiatique s’était incroyablement accrue .RTL attendait Bono à la descente de l’avion, coursait sa voiture , rendait compte de sa visite auprès dela Comission Europééenne pui comme sa rivale de la RTBF, faisait le pied de grue aux grilles du stade Roi Baudoin. Après tous ces directs vides de sens mais pas de promesses dithyrambiques, on salue l’audace de la RTBF qui, ensuite, critiqua sévèrement le show réellement présenté. Opinion appuyée par un micro-trottoir cinglant. Par contre RTL a conservé ses superlatifs et seulement retenu des témoignages positifs. La presse écrite, elle, a répété après le concert ce qu’elle avait imprimé 3 jours plus tôt: le plus grand groupe du monde pour le concert de l’année. Or, nous l’avons vécu, le son était épouvantable. Bono peu en forme, les cadrages trop serrés sur les écrans, le spectacle rare, le show rock sans la sensualité propre à U2. notre courrier déborede de ces constats quand les journaux en choeur parlent de "triomphe". Comme s’ils voulaient rester conformes à leur prjugement, comme si les fans, fanatiques pour de vrai, ne supportaient pas la demi-teinte. Ecrire pour faire plaisir, ça part d’un bon fonds mais ce n’est peut-être pas le plus utile.

Répondre
Cyril // U2Neophobia

Je confirme que c’est "sans rancune" et je confirme tout aussi clairement que si je devais refaire un article sur le concert du 10 juin, j’écrirais exactement le même, à la virgule près !

Le public du "stade du Roi Baudouin" de ce soir là a été mauvais, c’est un fait, quoiqu’en dise 2/3 trublions énervés. Je ne généralise pas à toute la Belgique, mais je constate ce que je vois.
Sans aigreur et sans jalousie, croyez moi, je suis bien au dessus de ça et pour le prouver, une petite blague :
"Qu’est qu’un Suisse ?
C’est un Belge qui a fait des études !"

Répondre
michavan

Dernière intervention, mon cher cyril j’espère que tous ces petits mots doux feront en sorte que la prochaine fois tu tourneras sept fois ta langue dans ta bouche ou si c’est pour critiquer la belgique comme tu l’as fait, abstiens toi tout simplement, allez sans rancunes et à la prochaine et VIVA LA BELGIQUE ET U2

Répondre
Zooropean

J’ai également suivi le concert des tribunes et la passivité du public m’a réellement surpris..il ne suffit pas d’être debout pour mettre de l’ambiance…heureusement U2 était bien là..

Répondre
sinissa

En réponse à ALEX, et contrairement à ce que j’ai pu lire, tout le monde n’avait le cul rivé sur son siège dans le tribunes …. et le son était excélent. J’ai rarement vu tant de sourire, tant de chants, tant de joie dans les tribunes Biensûr c’est devenu une machine et on a vraiment l’impression que tout est réglé à la seconde … pas de place à l’impro. Mais bon, un stade n’est pas une salle, bono n’a plus 30 ans et je me souviens de wechter 93, de gand 92 où le poids des ans n’était encore pas présent. Pas différence avec la tournée POP de 97 à paris, grosse machine ………. Le mieux c’est que U2 fasse 5 dates dans une salle de 12 000 ……………. Donc ce n’était pas le plus beau concert de U2, mais les gens vibraient et avait le sourire et ca il n’y a que U2 !!!!!!! qui le produit ……..
un seul regret ! pas de petits mots en français …… mais quand tu le rencontres sur nice pendant l’été, tu vois qu’il n’est pas à l’aise avec le français …… et puis il y a des jours où peut-être tu n’arrives pas à sourire toujours ……..

Répondre
michavan

alex t’es un chef, voila une analyse correcte et respectueuse, c’est vrai que j’ai vu le zooropa tour et le pop mart tour à wechter, primo les vrais fans sont les mieux servis puisque devant pour le même prix et niveau ambiance c’est terrible mais bon tout comme toi, je les aime tellement que je leur pardonne tout et que j’espère les revoir très vite à wechter ou qui sait à sclessin lol, à plus amis fans de u2

Répondre
alex

« Personne n’a daigné lever son bout de fesse fatigué durant 2h de concert » ?????????????

Je ne sais pas où tu as vu ça mais ce n’était certainement pas à Bxl ce 10juin. J’étais dans le bloc G au 35rang et je peux t’assurer que lorsque Bono a lancé le "Unos, dos, tres, catorce" toutes les tribunes se sont lèves. Je suis resté l’intégralité du concert debout et plusieurs fois j’ai regardé les tribunes autour et en face de moi ! Tout le monde était debout pendant tout le concert !

Pour ce qui est du stade je suis d’accord que ce n’est pas le lieu idéal pour un concert. Mais bon c’est un Stade de foot pas une salle de spectacle. Viens à Rock Werchter et tu verras ce qu’est le public belge. (http://www.rockwerchter.be/ )

Mais si les gradins paraissait mou c’est sans doute du à :
1) au son, on avait des coupures dans la voie de Bono (va voir sur http://www.rtbf.be clique sur ‘le Jt en vidéo’ choisi la datte du 11juin et regarde la vidéo sur ‘Le concert de U2’. On voit très nettement ces problèmes de son. C.a.d que par moment on n’entendait plus Bono et pendant les 4permières chansons, sa voie était trop basse. De plus pendant les 4 premières chansons il y avait un léger décalage entre l’image des écrans et le son. Ça aide pas !!!
2) l’infrastructure, dans le bloc G on avait la tour droite de spot en plein milieu de l’écran géant et donc de la scène.
3) la lumière du jour sur les 4, 5 premières chansons (ça aide pas ! Il aurait mieux fait d’attendre la nuit pour commencer. Quand ils sont arrivés sur scène, déjà des tribunes on ne les voyait pas et donc j’ai cru que c’était les techniciens qui réglaient le son car on a rien comprit de ce qu’il disait ! Ce n’est que sur le un, dos … quand les deux écrans géants se sont allumés qu’on a compris que c’était eux. Mais là énorme déception. Un concert de cette taille mérite une entrée à la Aerosmith, M.Farmer, … et pas un bonjour c’est parti en plein jour avec écran éteint!

et 4) Bono et le groupe qui n’était pas à font dedans ! Ce n’est qu’après avoir lancé ‘Sometimes you can’t make it on your own’ qu’il était vraiment bien. Cela dit si tu veux tout savoir, on n’a pas arrêter d’applaudir et au début c’était plus pour pousser le groupe qu’on aime que pour le félicité. Mais le cœur y était. Mais il est vrais qu’après les séries de Ola l’entré de U2 et tout ces problème a jeté un froid.

J’espère que maintenant tu vas supprimer cette phrase de ton article. à « Personne n’a daigné lever son bout de fesse fatigué durant 2h de concert » et rendre au public belge ces lettres de noblesse.

Conclusion du concert, U2 est venu comme un bon Diesel sans turbo et mal réglé (son, image, …) au début.
Mais qui a tout de même réussi à nous toucher une fois la nuit venue, la symbiose avec l’image faite et après son premier spitch sur les médecins et son père qui l’a vraiment pausé. (Avant il allait soit trop vite (Vertigo 1) soit trop lentement en découpant ces phrases.

Merci Bono, mais next time joue sur la pleine de Werchter, attend la nuit et fait une entré avec fumigène, flammes géantes, feux de Bingualles, jeu d’ombre et lumière sur un drap géant devant la scène …

Alex, Liège

(Ha oui! Je crois que personne n’a parlé des SMS pour l’Afrique ! Et du msg de Bono le lendemain sur mon portable pour dire merci et next spet sur un site dédié à l’aide aux populations. Ça c’était fun ! )

P.S : l’histoire du fan débile avec la photo des parents de Bono ne l’est pas. Ce type a eu une supers idée, ça a touché/intrigué Bono qui a fixé cette photos pendant la fin de la chanson qu’il a justement dédiée à son père ! Donc : très bonne idée. T’aurais surent pas dis ça si ça avait été ton idée. Y de la jalousie là dessous ?

Répondre
michavan

Que de conneries, mon cher cyril, tu as le droit de critiquer tout ce que tu veux mais la, pour avoir assisté à plusieurs concerts en france je peux te dire que vous n’avez rien à nous envier. Ceci dit j’adore la france, pas de mépris la dessus, mais niveau public je ne vois pas ce que tu peux reprocher à la belgique, d’autant que je te le rappelle, ce fut un des premier pays à acceuillir le groupe quand il n’était rien et l’histoire d’amour dure depuis 25 ans. C’est vrai que le conditions du stade n’était pas idéal, je peux le dire j’étais dans les tribunes mais je peux te dire que dans celle ci on s’est éclaté mais apparemment ca t’a échapé. Tu devais sans doute être trop occupé à chercher la petite bête, quand à ta critique de notre bière, la je ris, quand on à gouté la votre on en est dégouté.Mais c’est pas le plus important, ta critique envers les belges est le reflet consternant de ton mépris, tu aurais pu critiquer l’organisation, ces cons de clear channel mais pourquoi t’en prendre au public t’aimes pas les belges ou quoi, fallait pas venir. Moi je retiendrais juste que j’ai passé une soirée formidable malgrès les petits prob le son avec des amis francais qui eux aiment le groupe et les belges et comme le disent u5, les stones, les floyd et autres groupes mythiques, le public belge est l’un des meilleurs du monde et c’est pas moi qui le dit, que tous mes amis francais ne se vexent pas ceci s’adressent seulement à ceux qui comme cyril sont persuadés que la france est le nombril du monde. Entre ( ) bravo à l’équipe de neophobia votre site est géniale

Répondre
Pascal

Les visiteurs ont plus que jamais le loisir de s’opposer à tout point de vue, d’en emettre d’autres etc…
Neophobia est justement un espace de liberté, il en va donc de même pour les webmasters qui prennent position et parfois loin aussi du consensuel.

Je ne partage pas forcément quelques uns des points de vues, de ce texte, Cyril le sait :). Mais je le répète, c’est la base du truc, l’inverse peut etre vrai et arrive parfois aussi, même en interne nous echangeons beaucoup sur notre différents points de vues.

Débattre, argumenter, en discuter avec vous tous, enfin sur le fond des choses et ne pas en rester à la surface, voilà le deal.
Débats contradictoires et libres, pas tjs consensuels, voilà une tribune libre apportée par ce site loin de toute affiliation officielle ou officieuse.

Mon opinion sur le sujet qui nous occupe, pourrait etre aussi critique, mais elle ne repose pas sur les mêmes points.
Pour ma part je dirais que c’est une synergie entre le public et le groupe qui n’a pas eu lieu totalement.
Le 1er fautif selon moi (car l’ initiateur de la soirée), c’est le groupe, les organisateurs, après eventuellement le public… pas avant.

Mais cela fera l objet d’autres articles surement :)
Vos avis sont tout aussi les bienvenus.

Répondre
mcphisto

Cyril, ceci sera ma toute dernière intervention à propos de ça, on va pas en faire un débat de 107 ans! Tu es intolérant, condescendant, insultant, méprisant et obtu!
Si tu as passé ton temps à observer les "mous du genou" des tribunes au lieu de regarder la scène, tu as raté un beau show! C’est peut-être ça qui te rend acerbe d’ailleurs!

Répondre
Cyril // U2Neophobia

mcphisto, pour te répondre, je me cite moi-même :
"Si le design de cette enceinte récente laisse à désirer, il est encore plus étonnant de voir des vitres dressées devant les tribunes. Ces dernières obligent les premiers rangs à regarder le concert à travers un plexiglas crasseux et qui sépare honteusement la foule du groupe."

Aucun doute que l’organisation a quelque chose à voir avec le public mou du genoux

Répondre
mcphisto

"Mériter le concert d’ouverture"??? Mais même le fan de la première heure que je suis ne se leurre pas! Il n’est nullement question de mérite mais de business! Bruxelles a fait l’ouverture du leg européen uniquement parce que c’était le moins cher du lot! Et évidemment que les autres concerts seront mieux, simplement parce que le premier n’est jamais un cadeau! San Diego est mitigé alors que Chicago déchire! La fébrilité des tribunes tenait aussi au fait qu »une large zone tampon était inoccupée autour de la pelouse… c’est la piste d’athlétisme (8 couloirs) qui n’a pas été exploitée du tout! Il y avait encore place pour 3 ou 4.000 fans dans cette zone! Pourquoi as-ton retiré les barrières de sécurité pour Johnny et par pour U2? Qui décide? Clear Channel? U2? La ville de Bruxelles? J’aimerais le savoir. Je reconnais qu’à certains moments je n’avais pas l’impression de faire partie du concert mais d’y assister de l’extérieur! Organisation à revoir assurément! Vient faire un tour à Werchter tu verras c’est pas pareil! Le public t’as déçu, soit, mais tiens compte de tous les paramètres! Le public tribune était peut-être lui aussi déçu pour toutes les raisons que je viens de citer!

Répondre
Cyril // U2Neophobia

Quand U2 va venir jouer au Stade de France et qu’on parlera du public, on dira "le public français", et bien, j’ai fait pareil, j’ai fait de l’assimilation facile.
Mais si vous préférez, je modifie de bonnes grâces ma phrase et je dis "le public du stade du Roi Baudouin est le plus mauvais qui soit", mais cela change-t-il vraiment quelque chose ?

Je pense que U2 a produit un excellent concert, et les olas se sont arrêtés uniquement parce que le public "du stade du Roi Baudouin" commencait déjà à cuver sa bière.

Bruxelles ne méritait pas le concert d’ouverture de la tournée européenne, et au vu des reports suivants, Gelsenkirchen, oui !

Répondre
fred99

Je tenais à commenter l’article de Cyril sur le concert de Bruxelles, car il contient quelques points erronés.
La foule sur les gradins ne dormaient pas. Je peux l’affirmer étant donné que j’ai participé au concert, dans ces mêmes gradins. Mais il y avait un sentiment de malaise pour une bonne partie d’entre-nous. Les 10 premiers rangs ne pouvaient absolument rien voir du concert, car les organisateurs, ou l’équipe technique du groupe, a placé les deux tentes de la régie en face.
Donc les ailes ne voyaient rien, et pire, ceux qui était dans le gradins en face de la scène, soit tout au fond du stade, avaient la vue sur les toilettes.
Pas très réjouissant. Pour m’être déplacé de Suisse, avoir payé €70 ma place plus $40 pour la réservation sur le site officiel, il y a de quoi être énervé contre les organisateurs ET le groupe !!!
De plus, la qualité sonore était médiocre pour les spectateurs assis dans les gradins. Donc le début du concert était tout simplement inaudible, tant les aigus faisaient mal aux oreilles. Je n’ai encore jamais assisté à un concert où j’ai du me boucher les oreilles !!!!! La situation s’est légèrement améliorée après 30 minutes, mais restait inacceptable. Et finalement, toutes les personnes que j’ai pu voir étaient DEBOUT !
C’est donc un sentiment très mitigé que j’ai après ce concert.
C’est par ailleurs intéressant de voir les différentes réactions à la suite de cette date : durant le concert, j’ai eu l’impression que Bono était vraiment mou, qu’il a effectué une bonne prestation, sans plus.
J’attendais peut-être plus de ce retour sur le Vieux-Continent…
A voir…

Répondre
bert

Effectivement un article assez cinglant sur le stade et le public belge…

Les constats sont vrais, mais des gens non concernés qui se foutent de U2 il y en aura aussi au Stade de France ou dans n’importe quel concert cette année. U2 est devenu un truc qu’on va voir pcq c hype et pcq c l’événement rock de l’année… L’ambiance y perdra forcément. Je suis aussi d’accord pour dire qu’il y avait énormément d’étrangers dans le stade.

Par contre contrairement à Cyril, je trouve que le groupe n’a pas spécialement réussi à enflammer le concert. Pendant la première partie, les holas allaient bon train et j’étais assez séduit par l’ambiance. Ca s’est brusquement tassé lorsque le groupe est arrivé sur scène, et je pense que ce n’est pas le fruit du hasard. L’intro du concert a bcp moins de punch que lors des tournées précédentes et personnellement elle m’a surpris. Après, y avait d’autres éléments destabilisants comme la lumière du jour, ect… Globalement le groupe était il est vrai très en forme, mais sans réussir à mettre le feu (en marchant sur scène c’est moins communicatif c’est sûr).

Enfin, oui le stade est assez moche et pas très bien foutu, mais ça encore je ne crois pas que ça ait eu une réelle incidence sur le show.

Répondre
mcphisto

Article un peu choquant en effet tant pour le fan que pour le belge que je suis! Je ne vais pas me lancer dans une polémique à rallonge mais je ne peux rester muet sur certains points :
* d’accord sur les tribunes, le son y était absolument merdique, j’étais moi-même derrière une ballustrade de verre, comment mettre le feu dans ces conditions?
* d’accord sur le principe des tickets un peu débile, y a peut-être une raison mais elle m’échappe…
* pour ce qui est de phrases comme "public belge le plus mauvais de tous", "occupation alliée", etc, moi qui vente les mérites de neophobia à tout le monde parce qu’enfin on a un site objectif, qui pratique l’auto-dérision, je déchante un peu! Si tu es déçu du comportement des tribunes c’est ton droit mais avant de juger tu dois savoir que le drame que ce stade a connu il y a 20 ans est l’une des grandes plaies du pays! La commémoration des 20 ans de la catastrophe a fait l’objet de dizaines d’émissions télévisées sur les chaînes du pays! Le belge qui a débarqué en tribune pour le concert avait encore en mémoire les images des cadavres de 1985 diffusées presque en boulce depuis 10 jours avant le concert. Alors comprend un peu son hésitation à sauter sur place et risquer de faire tombre la foule, c’est peut-être une crainte stupide mais ça fait partie de notre vécu, on y peut rien! Ceci dit dans la tribune où je me trouvais tout le monde était debout, chantait et battait des mains!
* "la Belgique devrait s’engager à ne plus organiser de concert de cette envergure"… ce n’est pas l’envergure qui pose problème, c’est le stade et tout ce qui va avec! Je reste convaincu que la plaine de Werchter est nettement plus adaptée à ce type d’événement! On y met plus de monde! J’y ait vu les Rolling Stones et je peux te garantir que le feu y était!
* Enfin je ne crois pas que le rapport qualité/prix du coca soit quelque chose de typiquement belge! C’était cher en effet, trop, verre pas rempli ou coca plat et tiède peut-être! J’ai bu un expresso aux Champs Elysées en janvier dernier, 2 euros 80 pour l’équivalent en quantité de 2 dés à coudre… je n’en conclus pas pour autant que tous les Français sont des voleurs et des imbéciles. Le vol est universel et apparement la bétise aussi…
Je reste malgré tout un fidèle de votre site que je continue de trouver très bien fait! Je mets ton article sur le compte d’un égarement passager! Sans rancune, on ne peut pas être d’accord sur tout, l’essentiel étant qu’on soit d’accord sur U2.

Répondre
Pascal

Il te répondra sans aucun doute là dessus, je n’étais pas à ce gig, donc je vous fais confiance pour le ressenti :)

Gelsenkirchen de son côté fut excellent en ambiance sans volonté aucune de comparer à X ou Y.

Répondre
dan jk

Pascal, c’est bien que tu le penses, mais ce n’est pas du tout ce qui ressort de l’article.

Répondre
Pascal

Je pense justement que Cyril ne fait pas mention du public belge et fans comme on l’entend , mais comme tu le précises aussi, seulement d’une partie du public présent.

Qui ne fut effectivement pas la totalité des fans , présents ou qui furent sans tickets à l’extérieur ou chez eux ..hélas.

Répondre
dan jk

Dire que le public belge est le plus mauvais c’est vraiment très mesquin. U2 connaît bien le public belge qui leur a toujours réservé le meilleur des accueil… Tu passes au dessus du fait que déja le stade était peut-être à 50% belge le reste français, hollandais anglais etc. Aussi tu oublies la vente des tickets qui n’a pas permis à une grande partie des fans de venir assister au show … A cause de ça on s’est retrouvé avec un tas de gens en tribunes qui sont venus parce que ça faisait bien d’assidter à "l’évenement de l’année" en Belgique. Ces gens là qui passent leur temps à téléphoner sur Sunday Bloody Sunday.

Je suis vraiment très choqué par cet article. Tes propos sont honteux et doivent faire très très mal aux fans belges qui n’ont eu de choix que d’écouter le concert à l’extérieur du stade ce soir là.

Répondre

Ajouter une réaction

Gagnez du temps en vous connectant à votre compte Sucking Rock And Roll.
Ceci vous permettra de ne pas saisir vos nom, adresse e-mail et site internet à chaque commentaire.
Vous pouvez également créer un compte si vous n'en possédez pas.
Se connecter Créer un compte